Free counter and web stats

 

les pierres lithographiques
abraser la pierre
presse lithographique offset
presse lithographique classique
presse lithographique classique
préparation de la pierre

QU'EST-CE-QUE LA LITHOGRAPHIE?

GENERALITES

La lithographie est une forme graphique d'impression à plat.
On emploie une pierre poreuse d'origine organique à structure très fine sur laquelle l'image est directement dessinée avec un médium gras (craie, encre,…).
La pierre est grainée et l'image y est dessinée ou peinte de manière appropriée, ensuite, elle sera préparée et imprimée.
L'image et la partie vierge de la pierre se trouvent au même niveau, ni plus haut, ni plus bas, et se distinguent par l'attrait ou le rejet pour le médium d'impression spécifique à la technique: une encre à base d'huile. Au contact de cette encre grasse, le film d'eau sur les parties vierges (non dessinées) de la pierre rejette l'encre et le dessin gras l'accroche par capillarité.

ORIGINE ET DEVELOPPEMENT

Après beaucoup d'expérimentations, le pragois Aloïs Senefelder, découvre, vers 1797 à Munich, l'impression sur pierre ou lithographie (lithos en grec signifie pierre).
Il cherchait une manière économique d'imprimer des partitions de musique par différentes techniques d'impression ,entre autres sur pierre, à la place de la gravure sur cuivre qui était d'usage.
Senefelder trouva par hasard que travailler une pierre calcaire avec une encre grasse donnait dans certaines conditions, des impressions sans relief perceptible et il découvrit ainsi le principe de la gravure à plat.
Il poursuivit ses recherches et développa lui-même les techniques et les procédés d'impression les plus importants. Il publia l'histoire de ses recherches et de ses techniques en détail en 1818 à Munich dans son " Vollständiges Lehrbuch der Steindruckerey".

LA PIERRE

La pierre lithographique est une sorte de pierre calcaire avec une fine structure poreuse, formée de calcaire d'acide carbonique.
On la trouve à Kelheim, Pappenheim et Solnhofen à Beieren en Allemagne, mais aussi dans le Jura français, en Italie, en Autriche, en Angleterre et en Afrique du Nord. Le Canada en exporte également de très bonnes.
Les pierres bleues sont les plus dures et les plus fines de structure ; pour cela, elles sont sélectionnées pour le travail délicat, de précision.
La pierre doit être parfaitement plane et elle est généralement grainée. Si la pierre a été employée précédemment, elle doit être abrasée jusqu'à ce la graisse de l'ancienne image aie totalement disparu.

MATERIEL DE DESSIN

Le matériel employé pour dessiner ou pour peindre est important et déterminant pour obtenir l'image désirée. Les matériaux doivent contenir de la graisse et, après leur emploi, leur trace doit rester bien visible sur la pierre pour poursuivre le travail.
La quantité de graisse dans les matériaux de dessin est déterminante pour le rendu du noir et de toutes les nuances de gris possibles. Ces matériaux sont disponibles en magasin sous toutes formes et teneurs de matières grasse.
Le crayon lithographique, la craie lithographique et la pâte lithographique sont les matériaux les plus usités. Ils sont employés purs ou dilués dans de l'eau ou dans un solvant.
Il est aussi possible de transférer un dessin fait à la craie lithographique ou peint à la touche (encre lithographique) d'un papier ou d'un autre support sur une pierre. Ce support a seulement un rôle secondaire de transfert.
Le dessin peut être transféré sur la pierre à partir de craie litho sur papier traité comme à partir de papier non traité. Il est aussi possible de transférer sur pierre un dessin sur feuille d'aluminium ou une image de livre ou de journal afin de l'imprimer par après.

PREPARATION DE LA PIERRE

Après avoir réalisé l'image sur la pierre, celle-ci doit être préparée pour que le dessin prenne l'encre dans toutes les nuances de tons, afin qu'il reste stable pendant l'encrage et l'impression de manière à ce que les parties restées vierges continuent à absorber de l'eau et donc rejettent l 'encre à base d'huile. Pour cela, on emploie de la gomme arabique et de l'acide, principalement du salpêtre.
La préparation doit se faire de manière précise et avec soin, ce qui demande connaissance et expérience, sinon la pierre se bouche, on perd une partie du dessin ou on retrouve difficilement certaines valeurs de gris sur l'image imprimée.
Après la préparation, on laisse la pierre reposer pendant 6 heures minimum afin que l'image trouve son équilibre chimique et physique

IMPRESSION DE LA PIERRE

L'impression de la pierre se fait sur des presses spécialement destinées à la lithographie : la presse à main classique et la contre-presse (presse offset).
Après quelques préparations, comme le nettoyage du dessin à la térébenthine, toute la surface de la pierre est humidifiée avec une éponge et encrée avec un rouleau encreur. Les encres lithographiques ont en principe la même composition à base d'huile que les autres encres à imprimer. Pour l'impression lithographique manuelle, on emploie des encres un peu plus épaisses que celles employées en gravure en creux ou en relief. Pour l'impression mécanique, beaucoup plus rapide, on a besoin d'encres plus fluides et qui sèchent plus vite, de manière à ce que le papier soit immédiatement prêt pour la suite des impressions.
On imprime quelques épreuves d'essai.
Si nécessaire, après chaque épreuve d'essai on peut ajouter de l'encre, de la couleur ou améliorer le dessin par ajout ou effacement de certains éléments.
Finalement, les impressions définitives se font sur du papier spécialement approprié à l'impression. L'encre visqueuse demande un papier bien absorbant et résistant. Si le papier est trop léger, les fibres ne sont pas assez serrées, elles ne prennent pas l'encre du dessin et, au contraire , se désolidarisent pour rester en partie collées au papier. Ce phénomène, le " pluchage ", endommage l'impression et salit la pierre.

Avec mes remerciements à Rudolf Broulim , lithographe , pour la documentation.