HOME | Art Public | épisode suivant | Actualités | BACK
Art Public Actualités
Bruxelles 2000, mise en perspective
Le 22-11-00 de 16H16 à 21H21
devant le Palais des Beaux-Arts
23 rue Ravenstein à Bruxelles
Le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles
L'homme Rouge Gisant le 22-11-00
Au moment même de l'inauguration de l'exposition :
Voici, 100 ans d'art contemporain,
Michel Wauthoz a disposé un Gisant (l'homme rouge au tapis)
devant l'entrée du Palais des Beaux-Arts.
ci-gît l'homme rouge tombé au tapis
En mémoire de tous les hommes tombés durant ce siècle,
le dialecticien a pensé que l'art pouvait manifester leur présence négligée
et montrer que certaines oeuvres couchent dehors pendant que d'autres,
pas meilleures, reçoivent des honneurs plus que sélectionnés,
hormis les «
squelettes se disputant un hareng saur» d'Ensor
(collection des
Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique à Bruxelles)
car cet art contemporain là, datant de 1891, dépasse les 100 années suivantes.

De facture parfaite, ce tableau de 16x21cm est immense en regard
des gigantesques platitudes assénées à tire-larigot.
À l'opposé, ces têtes de mort se disputant leur proie, sont prémonitoires de
ce siècle finissant où l'on voit les oppositions stériles accoucher de pas grand-chose,
de ce presque rien qui s'exprime si logiquement dans l'art de ce temps aporétique,
dans cette part de l'art qui accepte l'état du monde tel qu'il est et
si loin de cet art Ensor (hareng saur) qui fut déchiqueté par ses critiques.
(il y a une reproduction de cette peinture dans la monographie de James Ensor
à la page 77 des éditions TASCHEN ISBN 3-8228-6982-1 [± 7 EUR] ).

HOME | Art Public | épisode suivant | Actualités | BACK