Différentes présentations de notre ami
Marc Baguet

Pour votre information :

A la demande d'un grand nombre de nos membres, Baguet Marc se propose de nous expliquer la fabrication
de certains montages électroniques.

Les dates suivantes sont retenues à cet effet:

- Le 8 janvier 2005 à 14h : Circuit anti-ancrassement pour locos.

- Le 5 février 2005 à 14h : Feux de fin de convoi évitant les clignotements.

- Le 5 mars 2005 à 14h : Eclairage de voitures voyageurs avec accumulateur ou avec condensateurs goldcap.

Venez-y nombreux car c'est une bonne et intéressante initiative.


Aide à la réalisation

Nous utiliserons, pour l'indication

des valeurs de composants, les préfixes (classiques) suivant:

E(exa) = 1018
a (atto) = 10-18
P (peta) = 1015   
f (femto) = 10-15   
T (tera) = 1012   
p (pico) = 10-12  
G (giga) = 109     
n (nano) = 10-9     
M (méga) = 106       
µ (micro) = 10-6     
K (kilo) = 103    
m (mili) = 10-3   
h (hecto) = 102      
c (centi) = 10-2     
da (deca) = 101      
d (deci) = 10-1     

Dans les shémas, nous noterons les composants comme ceci :

  • Une résistance de 3900Ω se notera 3K9 ou 3KΩ9
  • Un condensateur de 4,7µF se notera 4µ7 ou 4µF7

Sauf mention contraire, la tolérance des résistances est de 5% et leur puissance de 1/4W à 1/2W.

Mise en place des composants.

Lors de la mise en place des composants on commencera en règle générale par l'implantation des composants passifs de la taille la plus faible, c-a-d les ponts de cablages, les résistances et les petits condensateurs.
On passera ensuite aux supports pour circuit intégrés, aux relais, aux condensateurs de forte capacité tels que les électrolytiques et aux connecteurs et autres embases.
Les semi-conducteurs vulnérables et les circuits intégrés fragiles seront montés en dernier.

Le soudage.

On utilisera un fer à souder d'une puisance de 15 à 30 W doté d'une pointe fine et de la résine à âme de résine (60/40).
On enfiche les connexions du composant concernédans les orifices prévu à cette intention, on replie légèrement, on les coupent à la bonne longueur et on procède à leur soudure; on attend 1 à 2 secondes jusqu'à ce que l'alliage étain/plomb devienne liquide et vienne souder relier la connexion au métal de l'orifice.
On peut alors enlmever le fer à souder.
Attention à éviter de surchauffer le composant en particulier les circuits intégrés et les semi-conducteurs.
S'il faut désouder un composant on utilisera de préférence un fer à déssouder à pompe aspirante ou un appareil spécialement prévu à cet effet.

Le dépannage.

Si le circuit ne fonctionne pas correctement, il faudra comparer soigneusement les composants mis en place sur la platine avec la sérigraphie de l'implantation des composants et vérifier leurs caractéristiques à l'aide de la liste des composants.
Tous les composants se trouvent-ils à leur place (celle prévue sur la sérigraphie)?
Les polarités des composantsen ayant une a-t-ellebien été respectée.
N'avez-vous pas fait d'erreur dans le branchement des lignes d'alimentations ?
Toutes les soudures sont-elles « Saines » ?
N'avez-vous pas oublié de pont de câblage ?
S i le shéma de la réalisation en cause comporte des valeurs de mesure, les éléments mesurés sur le circuit imprimé correspondent-ils à ces valeurs (on peut accepter une dérive de ±10% des dites valeurs)

 
Présentation et photos Courtois Daniel

 

Ce site est protégé par les lois du Copyright
Toutes copies partielles et totales sans autorisation du
Webmaster sont strictement interdites