L'histoire du Football.

 

L'Antiquité.

Le Moyen Age.

Le 19 ème siècle.

 

L'Antiquité.

L'histoire de ce sport n'a pas d'origine précise. On pratiquait partout dans le monde des jeux ayant un lien avec le ballon. Voilà sans doute une raison pour laquelle on joue au football partout sur la Terre. Une des sources les plus fiables nous emmène en Asie et plus précisément en Chine. Un jeu, né à cause de fins militaires, était joué avec les mains et les pieds. Ce jeu très violent était appelé le "tsù-chù".                                   

 

Les Japonais jouaient au kémari. Pour y jouer, les princes et les courtisans se réunissaient dans une cour pour y jouer avec une balle. Le but était de ne pas laisser tomber la sphère (représentant le soleil) à terre. Pour y parvenir, on pouvait utiliser la tête, le genou ou le pied. Ce jeu hautement symbolique n'avait pas la violence de son voisin chinois.  

  

Deux autres ancêtres du sport roi étaient pratiqués dans cette région du globe : Le "sepak-tratkaw" en Indochine et le "chukkuk" en Corée. 

Les grecs pratiquaient l'episkyros. Les seules informations concernant ce sport pratiqué avec une vessie de mammifère est une sculpture. Elle représente un homme nu en train de jongler avec un objet ovale observé par un petit enfant.

Les Romains importèrent des contrées barbares un jeu de balle pratiqué avec les pieds : l'haspartum. Ce jeu était plus violent que ses homologues asiatiques. Il constituait une distraction pour les légions romaines entre deux pauses guerrières. L'haspartum était un mélange de  football, rugby et handball. Le but était de dépasser la ligne de but adverse avec une vessie de cochon remplie de sable ou d'air. 

 

Le Moyen Âge

L'haspartum s'est introduit en France, en Italie ou encore dans les Iles Britanniques. Il s'est changé pour s'appeler ensuite le "hurling" en Grande-Bretagne, la "soûle" en Bretagne, le"choule" en Normandie ou encore la "souille" en Belgique. 

Ce jeu souvent très violent voyait s'affronter des villages voisins. Il fallait déposer la balle dans le but de l'adversaire situé à plusieurs kilomètres. Il ne se déroule donc pas sur un terrain bien délimité. Les participants traversaient champs, bois ou rivières avant d'arriver sur la place du village voisin afin d'y déposer la fameuse balle de foin. 

Le calcio, joué en Italie, consistait à lancer une balle entre deux poteaux à l'aide des pieds ou des mains. 

En Angleterre, ce jeu populaire, ne plaisait pas de trop à la noblesse. Il fut d'ailleurs interdit par plusieurs rois qui favorisèrent la pratique du tir à l'arc nettement moins dangereux.

 

Le 19 ème siècle.

Le rugby et le football se séparent définitivement. Les Anglais inventent le football. Ils établissent les règles du jeu, fixent les dimensions du terrain et des goals. Ils réglementent également les fautes ainsi que le nombre de joueurs.  Ce sport deviendra progressivement plus collectif et surtout moins brutal.

Le football moderne sera essentiellement pratiqué dans les universités pendant de nombreuses années. Petit à petit, des entraîneurs organisent les équipes et élaborent des tactiques afin de battre l'adversaire. Des championnats entre club est mis sur pied. Ce sport devient très populaire et attire de nombreux supporters. Les Anglais exportent le football dans toute l'Europe et en Amérique du Sud.

En Belgique, le premier club de foot à voir le jour est l'Antwerp. Ce Great Old est né en 1880 et porte depuis ce jour le matricule n° 1. Au début du 20ème siècle, les premiers matches inter-pays sont organisés.

En savoir plus sur l'histoire du Football !

D'après :  Revue Tremplin 36 (mai 1998) et (Foot Online/Frenando Moreno)