Editions Les Amis de la Musique (Spa-Belgique)

 

Nouvelle édition du  

Manuel pratique de lutherie

 

de Roger et Max Millant 

  

Découvrez les petits secrets de la lutherie

 et de la fabrication d’un violon

 

Depuis plus de cinquante années, la maison d'édition "Les Amis de la Musique", établie à Spa, s'est spécialisée dans les livres traitant des instruments de musique et plus particulièrement de la lutherie : dictionnaire universel des luthiers par René Vannes, histoire de la lutherie à Paris par Sylvette Milliot, l'orgue de Spa, les éléments d'acoustique musicale et instrumentale par Victor Charles Mahillon, le quatuor Paganini-Stradivarius...

 

 

En ce millénaire naissant, les Amis de la Musique, dirigés par la musicologue Véronique Wintgens, offrent une édition nouvelle d'un livre qui, depuis près de cinquante ans, est une véritable référence dans le monde de la lutherie, un livre avec lequel bon nombre de luthiers d'aujourd'hui ont fait leurs premières armes à l'établi : le "Manuel pratique de lutherie" écrit par Roger et Max Millant, deux luthiers francais établis dès 1923 dans la célèbre rue parisienne dite "des luthiers", la rue de Rome.

 

 

 

Voici un livre qui intéressera au premier chef tous ceux qui s'intéressent à la construction du violon et qui enrichira leurs connaissances en ce domaine. Et pour cause, ce manuel, simple et précis, est un ouvrage technique qui évoque la construction moderne des instruments à archet, leur réparation, leur entretien... De nombreux dessins techniques permettent de comprendre le propos des auteurs.

Ainsi, au fil des pages, l'amateur de lutherie ou tout simplement le violoniste avide de mieux connaitre son instrument va découvrir les petits secrets de la lutherie. Il y trouvera tous les renseignements relatifs à la construction du violon, aux bois utilisés en lutherie, la préparation des modèles et des moules, l'ébauchage du fond et de la table, le filetage, le creusage du fond et de la table, les éclisses, la finition du violon, le vernissage, le montage, le règlage de la sonorité, les particularités propres à l'alto, au violoncelle et à la contrebasse...

 

L'ouvrage aborde également la réparation et la restauration des instruments anciens. Une partie est consacrée aux violes, à la trompette marine, à la vielle à roue. Une autre à l'archet avec sa description, les outils nécessaires à sa fabrication, les modèles... Dans ce livre, un troisième auteur, Charles Maillot, intervient également pour parler de la fabrication des cordes harmoniques : cordes en boyau, cordes filées et vérification de la justesse...

 

La musicologue spadoise, Véronique Wintgens, introduit ce manuel de lutherie par une longue présentation, agrémentée de photos inédites, des deux luthiers et particulièrement de Max Millant qui, à ce jour, reste le plus vieux luthier de la planète, né en mai 1903... Il y a quelques années encore, dans sa retraite de Cannes-La Bocca, Max Millant n'hésitait pas à prendre les outils qui avaient été ses compagnons durant de nombreuses décennies : 80 ans.

 

Véronique Wintgens a rencontré le luthier dans sa retraite ensoleillée de la Cote d'Azur et pour elle, il évoque sa vie consacrée entièrement à la fabrication des violons. Une vie qui rentre dans la tradition familiale puisque son arrière-grand-père et son grand-père, Georges et Sébastien Deroux, étaient luthiers à Mirecourt, dans les Vosges francaises. Et aujourd'hui encore, la tradition familiale perdure puisque le fils de Max Millant, Bernard, est parmi les plus réputés archetiers de la planète.

Max Millant évoque son intéret pour la lutherie moderne avec notamment ses recherches avec l'ingénieur André Roussel, l'évolution de la lutherie francaise mais surtout sa fidélité à la lutherie classique, tournée vers les maitres italiens, et pour laquelle avec son frère Roger, il a produit plus de 700 instruments...

 

Dominique Coune

 

Un renseignement, une commande :

musique@pi.be

 

Retour au sommaire de la librairie virtuelle

Retour au sommaire général