PHIL

ligne

LE CHLORE DANS LE MONDE

ligne

LE CHLORE DANS LA NATURE

Le chlore est une substance présente en abondance dans la nature; on trouve dans la croûte terrestre plus de chlore (0,19%) que de charbon (0,08%). Quasi tout le chlore présent dans la nature est sous forme associée: le sel, présent dans les océans et dans d'épais gisements terrestres partout dans le monde, contient 60% du chlore, tandis que le reste est constitué de sodium. D'énormes quantités - mais en petites concentrations - de chlore associé (sel et acide chlorhydrique) sont transportées par les vents qui soufflent de la mer vers la terre ferme. Par conséquent, sur la terre aussi, le chlore est omniprésent dans l'atmosphère et dans le sol. De petites particules d'acide chlorhydrique sont oxydées et se transforment en particules de chlore élémentaires qui donne cet aspect caractéristique verdâtre aux toits de cuivre des constructions riveraines de la mer.

Toutes les formes de vie terrestre trouvent leur origine dans les océans salés et, encore aujourd'hui, tous les organismes vivants ont besoin de sel pour survivre. L'excès de sel peut agir comme un poison mortel, mais le manque de sel peut se révéler létal. Notre sang contient du sel et notre estomac utilise l'acide chlorhydrique - dérivé du sel - pour la digestion des aliments. Et quand nous sommes attaqués par des bactéries, nos globules blancs produisent un puissant agent chlorant et oxydant tiré du sel: l'hypochlorite pour tuer les envahisseurs.


LES ORGANOCHLORES NATURELS

La majeure partie des groupes écologistes nie ou sous-évalue le nombre de produits organochlorés générés dans la nature: on connaît aujourd'hui environ 1700 types d'organochlorés présents dans diverses espèces ou produits par ces dernières. Même la dioxine, les PCB et autres matériaux qui devraient être, selon les écologistes, éliminés de la face de cette terre, sont générés par la combustion du bois naturel. Et il s'agit parfois de quantités assez élevées. La déstruction du bois par des mycètes et des champignons ne peut se faire qu'en utilisant des organochlorurés naturels qui produisent à leur tour des dérivés chlorurés naturels, principalement des chlorophénols. La concentration d'organochlorés naturels dans les sols des bois est, de ce fait, sept fois supérieure aux limites fixées par la Loi en Hollande!

Des chlorophénols naturels à la dioxine naturelle, le pas est vite franchi: de nombreuses bactéries produisent du peroxyde d'hydrogène qui permet ce passage. C'est la raison pour laquelle le contenu en dioxine naturelle des sols des bois est plus élevé que celui des zones industrielles ou à forte concentration urbaine - exception faite pour certains points chauds - et notablement plus élevé que dans les champs et les prairies.

On constate beaucoup d'opposition aux incinérateurs d'ordures ménagères. En réalité, les incinérateurs moins efficaces émettent plus ou moins la même quantité de dioxine générée par le matériel à brûler, bien qu'elle reste concentrée aux alentours de l'installation. Un incinérateur moderne, adéquatement équipé, réduit au contraire la quantité de dioxine de cent à mille fois.
Le compostage biologique des déchets et boues organiques, au contraire, triple la quantité de dioxine... Dans le papier et dans le carton, le contenu de dioxine augmente avec le temps, même s'il s'agit de matériel produit avec de la pâte à papier garantie 100% sans chlore. Le papier recyclé contient une quantité de dioxine de 10 à 100 fois supérieure par rapport celle présente dans le papier vierge.


LE CHLORE DANS L'INDUSTRIE

Environ 60% des activités chimiques font appel, de façon directe ou indirecte, au chlore. Et ceci n'est pas dû au hasard mais au fait que, dans beaucoup de cas, le chlore agit en tant que pompe d'énergie. C'est un élément très réactif qui favorise les réactions chimiques qui, autrement, auraient besoin d'un plus grand apport énergétique et donc de plus de ressources non renouvelables, produisant plus de déchets (nocifs), plus de pollution, utilisant des procédés moins sûrs pour les travailleurs et/ou les consommateurs tout en fournissant des produits de qualité inférieure à un prix plus élevé.

Le chlore est utilisé pour fabriquer plus de 10.000 produits et on peut affirmer qu'environ 95% de tous les biens considérés comme biens de consommation sont produits d'une façon ou l'autre grâce au chlore. Pour vous donner une idée du vaste champ d'application du chlore voici:

USAGES DU CHLORE

Médecine
Plus de 80% de tous les médicaments et des vitamines synthétiques sont produits via le chlore et pour 30% de ceux-ci, le chlore constitue un élément indispensable.
Désinfectants
Le chlore est utilisé comme désinfectant bon marché et sûr pour les piscines et pour l'eau potable, en particulier pour le Tiers Monde.
Matières plastiques
Le chlore est utilisé pour la production de matières plastiques aussi versatiles que le PVC (poches à sang, cables électriques, cartes de crédit, simili-cuir, tuyaux, chassis de fenêtres, emballages alimentaires et pharmaceutiques, imperméabilisation des tunnels et galeries de métro, etc. etc.) et le PVDC (emballages spéciaux).
Catalyseurs
Le chlore est utilisé pour les catalyseurs qui interviennent dans les productions du polyéthylène à haute densité (HDPE), basse densité (LDPE) et linéaire (LLDPE) ainsi que du polypropylène (PP).
Intermédiaires
Le chlore est une substance intermédiaire pour les procédés de production du polyuréthane (PU) pour les matelas, divans, sièges auto, etc., du polycarbonate (PC) pour les disques compacts ou CD, les fenêtres d'avion et tant d'ustensiles de cuisine résistant à températures élevées, de la carboxylméthylcellulose (CMC) utilisée comme matériau absorbant pour les couches des bébés, ainsi que des époxydes (vernis et colles), des silicones (obturations hermétiques à haute résistance, caoutchouc synthétique, lubrifiants), teflon,...
Solvants
Le chlore est utilisé pour les solvants ininflammables pour dégraissage et lavage à sec.
Blanchiment
Le chlore est/était utilisé pour le blanchiment de la pâte à papier et des textiles.
Métallurgie
Le chlore est utilisé en métallurgie pour produire le titane (fusées), l'aluminium, le magnésium, le nickel (acier inoxydable) et, last but not least, le silicium, sous forme extra-pure, utilisé pour fabriquer les micro-circuits électroniques sans lesquels vous n'auriez pas la possibilité de suivre les Chlorophiles via Internet.

Ceux qui veulent éliminer le chlore n'ont absolument aucune idée des conséquences de leurs propositions, ou alors, ils ne le savent que trop bien, et leur but va bien au-delà de la question des usages du chlore: ces gens veulent simplement effacer toute l'industrie chimique (et toutes celles qui en dépendent, pratiquement toutes) que ce soit positif ou non pour l'environnement et/ou pour l'humanité.

ligne

ALTERNATIVES AU CHLORE

Dans beaucoup de cas, le chlore et ses dérivés peuvent être remplacés par des produits ou des procédés ne contenant pas de chlore et, parfois, cela peut constituer un bien pour l'environnement mais, dans de nombreux cas, surtout celui du PVC sur lequel on a conduit de très nombreuses recherches, on tournerait le dos à des risques connus et contrôlés pour affronter des risques (in)connus qui peuvent avoir un impact autrement important sur la Nature et sur l'Homme.


CONCLUSION

La définition 'ne contient ni chlore, ni PVC' n'est pas synonyme d'amélioration de l'environnement!

ligne

Vous vous trouvez au niveau un des pages des Chlorophiles.

Créé: 5 juin 1996.
Dernière révision: 23 février 1998.

Page d'accueil

À la Home page des Chlorophiles

À droite: Chlore et risques

Pour tout commentaire sur cette page ou d'autres pages des Chlorophiles:

Envoyez à: Chlorophiles@ping.be