CHLOROPHILES ligne

ÉMISSIONS DE L'INCINÉRATEUR AGAC DE REGGIO EMILIA (ITALIE)

ligne

PROCÉDÉ A SEC DE DÉPURATION DES FUMÉES AU BICARBONATE DE SODIUM ET RÉCUPERATION DES SELS RÉSIDUELS

Résultats de la campagne analytique du laboratoire ENEL DCO LP sur l'installation d'incinération AGAC de Reggio Emilia.

Photo de l'incinérateur AGAC de Reggio Emilia

Photo de l'incinérateur
AGAC de Reggio Emilia (88 k)


But

La campagne analytique menée par le laboratoire ENEL DCO LP avait le but de mesurer les prestations du procédé à sec au bicarbonate de sodium sur une installation d'incinération équipée d'une installation moderne de dépuration des fumées.

Les essais avaient en outre le but de vérifier si les limites des législations environnementales particulièrement sévères, (dans ce cas, les normes allemandes) pouvaient être atteintes avec un procédé de dépuration simple.


Description de l'incinérateur

L'incinérateur d'ordures ménagères et de déchets hospitaliers a deux lignes d'incinération de 100 tonnes par jour chacune, équipées du procédé à sec au bicarbonate de sodium.
La capacité totale annuelle de l'incinérateur est de 51.000 tonnes de déchets.
Construit en 1968, l'incinérateur a bénéficié de nombreux interventions de réajustement, dont:

Pour chaque ligne d'incinération, à la sortie du post-combusteur, les fumées sont refroidies en chaudière jusqu'à une température comprise entre 200 et 250 °C. Elles sont ensuite débarrassées des poussières dans un électrofiltre à deux champs.

Les fumées débarrassées des poussières sont mises en contact avec le bicarbonate de sodium moulu et le charbon actif directement dans le conduit des fumées.

Les résidus sodiques de la neutralisation des acides opérée par le bicarbonate de sodium (NaCl + Na2SO4 + Na2CO3) sont séparés en un deuxième stade de filtration, réalisée avec un filtre à manche.


Caractéristiques de l'installation de dépuration des fumées

Les résidus sodiques de la neutralisation des acides opérée par le bicarbonate de sodium (NaCl + Na2SO4 + Na2CO3) sont séparés en un deuxième stade de filtration, réalisée avec un filtre à manche.


Description de la campagne analytique

La campagne analytique s'est déroulée en deux phases:
la première phase du 22 janvier au 2 février 1996, la seconde du 8 au 12 juillet 1996; pendant l'intervalle entre les deux campagnes fut amélioré le système de dosage des charbons actifs.

Les activités se sont basées sur le prélèvement et l'analyse des échantillons de gaz Les prélèvements ont été effectués en trois points, la figure suivante décrit le schéma général et l'emplacement des points de prélèvement.

Schéma général et emplacement des points de prélèvement:

procédé AGAC Reggio Emilia

Les analyses des gaz ont été effectuées en continu pour la détermination de HCl, SOx, NOx , O2 et CO aux points P2 et P3, les appareillages utilisés étaient deux analyseurs IR EMISSION MIR 9000.

En ce qui concerne les autres éléments ou composés normaux, des échantillonnages quotidiens ont été réalisés avec des appareillages ad hoc, les échantillons furent ensuite analysés auprès du laboratoire DCO/LP.

Les appareillages pour l'échantillonnage sont adaptés à l'échantillonnage des trois phases de l'échantillon: solide, condensée et non condensable . Pour déterminer le contenu total en micro-éléments, il a été nécessaire d'examiner séparément les trois phases.
Chaque échantillonnage a eu une durée de 10 heures pour permettre de recueillir une quantité suffisante de polluants et d'effectuer les analyses correspondantes. Pour les micro-polluants organiques, la durée du prélèvement a été de 24 heures.

Pour l'analyse des dioxines on a utilisé le spectromètre de masse appliqué à la chromatographie en phase gazeuse (GCMS). Pour l'analyse des micropolluants furent utilisés le spectromètre de masse avec source au plasma (ICP-MS), le spectromètre à émission atomique avec source au plasma (ICPAES), l'absorption atomique avec générateur d'hydrures (FIHGAAS) et la chromatographie ionique (IC).

Les limites de détection de ces techniques analytiques sont les suivantes:

Be, Cd, Co, Cr,
Cu, Mn, Ni,
Pb, Hg, Sb
0,003 µg/Nm3

As, Se, Sn
 
0,03 µg/Nm3
dioxines
et furanes
0,08 ng/Nm3


Les résultats de l'analyse sont exposés au tableau suivant:

Résultats obtenus avec le procédé à sec au bicarbonate de sodium
dans la dépuration des fumées de l'installation d'incinération O.M. + HOSP
Polluant
mg/Nm3
11%O2
Entrée dans
le système de
dépuration
Emissions après
procédé à sec
au bicarbonate
de sodium
Norme
allemande
17a BIm Sch V
de 1990
Norme
Italienne
D.M. 12/7/90
Poussières   2-7 10 30
HCl 1070 < 5 10 50
HF 4 < 0,02 1 2
HBr < 0,04 < 0,04   5
HCN 0,002 < 0,001   non prévu
SOx 150 ± 20 1-18 50 300
NOx 140 ± 20 130 ± 20 200 non prévu
Substances
Classe 1.1
  49x10^-6 0,1 0,1
As+Co+Ni 0,036 0,009 1 1
Se + Te 7x10^-3 0,1x10^-3   1
Cd + Tl 0,211 0,5x10^-3 0,05 (+Hg) 0,2
Hg 0,54 0,009 0,05  
Sb +Cr
+Mn +Pb
+Cu +Sn +V
7,05 0,0029 1 5
PCDD/F
mg/Nm3 (somme)
ng/Nm3 (TEQ)(*)
11% O2
0,3 x 10^-4
0,95
0,6 x 10^-6
0,085

0,1
0,004
(*) NATO

ligne

Conclusions

Les analyses montrent que les normatives italiennes comme allemandes sont respectées au niveau de tous les paramètres exigés.

ligne

Vous êtes au niveau trois des pages des Chlorophiles.

Créé: 3 mai 1997.
Dernière révision: 2 may 1998.

Page de Bienvenue

A la Page d'accueil des Chlorophiles

En haut: Introduction de chlore et émissions de dioxine

A gauche: Le rapport final de l'étude ASME sur l'incinération

Pour tout commentaire sur l'incinérateur AGAC de Reggio Emilia ou sur d'autres pages des Chlorophiles:

Envoyer à: Chlorophiles@ping.be