PHIL

ligne

SOURCES DE DIOXINE

ligne

CE QUE RACONTE GREENPEACE

Zéro veut dire zéro. Les émissions de dioxine doivent être éliminées, non réduites... Ainsi, pour l'émission de dioxine, zéro est l'unique valeur acceptable ...

Rapport de Greenpeace 'Achieving Zero Dioxin' (Atteindre zéro dioxine)- Juillet 1994 [1].

ligne

FAITS ET CHIFFRES

Observations

Il n'y a jamais eu un niveau zéro de dioxine, et il n'y en aura jamais. Si par zéro on veut vraiment dire zéro, il faudrait interrompre tous les procédés industriels, qu'ils fassent ou non usage du chlore, empêcher tout type de combustion et de chauffage et bloquer toute la circulation, y compris les barques de Greenpeace...

Parties de cette page

ligne

Sources de dioxine aux Pays-Bas

En 1991 fut réalisé aux Pays-Bas un recensement de presque toutes les sources potentielles de dioxine, mené par le TNO, l'institut de recherche scientifique des Pays-Bas, pour le compte du gouvernement hollandais. De très nombreux relevés ont été effectués. Tous les incinérateurs de déchets ont été analysés, ainsi que l'ensemble de l'industrie du chlore et en partie également d'autres sources potentielles, et à partir de ces analyses la quantité totale de substance émise dans l'atmosphère a été calculée.
Les chiffres relatifs aux émissions prévues en l'an 2000 ont également été fournis, après qu'une série d'investissements ait été effectuée pour diminuer la formation de dioxine de toutes les sources. Les résultats en sont les suivants:

Emissions dans l'atmosphère calculées et prévues pour l'an 1991 et valeurs prévues pour l'an 2000 après des investissements ciblés pour la réduction des émissions:
Tous les chiffres sont exprimés en g I-TEQ par an.

Procédé19912000
Incinération de déchets urbains:382,03,0
Procédés de sintérisation:26,03,0
Usage de PCP dans le passé:25,020,0
Incinération de déchets chimiques:16,01,7
Incinération de bois:12,09,0
Trafic:7,02,6
Industrie Métallurgique:4,04,0
Combustion de charbon et de lignite:3,73,7
Procédés à haute température (ex. verre):2,72,7
Incinération de déchets hospitaliers:2,10,0
Elimination de câbles et moteurs:1,51,5
Combustion des huiles usées:1,01,0
Procédés de production chimique
y compris industrie du chlore et PVC:
0,50,5
Incinération de biogaz et de boues:0,31,5
Mélange de goudron:0,30,3
Crémation:0,20,2
Total:484,054,7
Source: inventaire RIVM/TNO des sources de dioxine aux Pays-Bas, 1991 [3].

Comme vous pouvez le voir, l'industrie du chlore représente moins d'un millième de l'émission totale de dioxine aux Pays-Bas.
Seul l'emploi - aujourd'hui interdit - de pentachlorophénol contaminé, pour le traitement du bois, il y a plusieurs années par la dioxine continuera à émettre cette substance pendant de nombreuses années encore.


Sources de dioxine dans les Flandres

Un inventaire a également été récemment fait dans les Flandres (le nord de la Belgique):

Quantité calculée et prévue pour 1995 dans l'atmosphère:
Tous les chiffres sont exprimés en g I-TEQ par an.

Procédé1995variation
E-factprécision
Incinération des déchets urbains:187,000
Chauffage domestique (princ. Bois):122,02/30
Métaux non ferreux:107,021
Incinération de déchets hospitaliers:95,011
Procédés de sintérisation:53,220
Fours à chaux:33,420
Incinération de déchets industriels:20,911
Fours à ciment:20,820
Chauffage industriel:7,020
Acier de fours électriques:6,42/30
Incendies accidentels:2,622
Usines de coke:2,310
Trafic automobile:1,710
Electricité:1,120
Incinération des boues:0,811
Crémation:0,210
Production de chlore et VCM:0,110
Incinération de biogaz:0,021
Blanchiment du papier:0,021
Total:662,4g I-TEQ/an
Source VITO, Materiaal dossier dioxines, 1995 [4].

E-fact:variation au cours des décennies, sur la base des relevés disponibles dans des procédés identiques
Précision:0 = connu de façon plus ou moins précise en fonction des relevés
 1 = non complètement connu, extrapolé avec des calculs hypothétiques
 2 = sans donnée précise, prévisions


Une étude a également été effectuée sur les sources de dioxine dans l'eau:

Quantités calculées et prévues pour 1995 dans l'eau:
Tous les chiffres sont exprimés en g I-TEQ par an.

Procédé1995variation
E-factprécision
Procédés de sintérisation:3,19020
Usines de coke:0,23020
Production de chlore et VCM:0,22211
Crémation:0,19010
Incinération des déchets:0,05811
Incinération des déchets industriels:0,02111
Incendies accidentels:0,01522
Blanchiment papier:0,00010
Total:3,770g I-TEQ/an

La quantité totale de dioxine, mesurée en résidus solides, est de 485 g I-TEQ par an, dont plus de 97% proviennent de l'incinération des déchets urbains.


Sources de dioxine en Grande-Bretagne

Un inventaire récent a aussi été publié au Royaume Uni:

Valeurs calculées et prévues en 1995 pour l'atmosphère:
Exprimées en grammes I-TEQ par an.

Procédé1995max
prévu
qualité
minmax
Incinération RSU:460,00580,0015,00A/M
Incinér. Déchets. Hospitaliers:18,0088,005,00A/M
Combustion industrielle charbon:5,0067,0067,00A/M
Procédés de sintérisation:29,0054,0047,00M/B
Trafic:1,0045,0045,00A/B
Fer et acier:3,0041,0014,00M/B
Métaux non ferreux:5,0035,0010,00M/B
Crémation:1,0035,0035,00A/B
Combustion domestique charbon:20,0034,0034,00B/B
Combustion domestique bois:2,0018,0018,00B/B
Incendies naturels:0,4012,0012,00B/B
Production ciment:0,2011,0011,00A/M
Combustion paille:3,4010,0010,00B/B
Incinération déchets chimiques:1,508,700,30M/M
Incinération boues de décharge:0,706,000,90A/A
Combustion gaz décharges:1,605,505,50M/B
Combustion industrielle bois:1,402,902,90M/B
Combustion résidus pétrole:0,802,402,40M/B
Production chaux:0,042,202,20A/M
Production charbon coke: 2,002,00A/M
Incinération pneumatiques: 1,701,70A/A
Mélange de goudron:0,051,601,60A/M
PCF travail bois: 0,800,80B/B
Production pesticides:0,100,300,30B/M
Production céramique:0,020,060,06B/M
Subst. chimiques halogènes: 0,020,02B/M
Production verre:0,010,010,01B/M
Régénération carbone: 0,010,01B/M
Total:5541.064344g I-TEQ/an
Source: PCDD/F emissions to atmosphere in the UK and future trends. [10]

Qualité:La première lettre relative à la qualité des données se réfère à la production en GB et la seconde aux données sur les émissions:
A = Haute, M = Moyenne et B = Basse.


Substances micropolluantes des bateaux à moteur

Une recherche menée sur trois bateaux de croisière [5] a révélé l'existence d'émissions de dioxine égales à celles d'une usine moderne de PVC qui produit des centaines de tonnes de PVC par an.

Mesures effectuées sur les gaz d'échappement de trois bateaux de croisière:

EmbarcationIntroductionEmission
puissance
du moteur
type
de carbur.
chlore
carbur.
HCB+PCBdioxine
I-TEQ
PAHmononitro
PAH's
unité de mes.kW mg/kgng/m3ng/m3µg/m3µg/m3
Ferry:4.895combustible11400,15785,9
Péniche du Rhin:772gasoiln.d.1650,03410,3
Porte-conteneurs:19.750combustible1,2600,1212,2

n.d.= non détectable
µg=microgrammes

Les PAH sont des hydrocarbures aromatiques polycycliques non chlorurés, dont certains sont des cancérigènes très puissants. La catégorie des nitrates comprend des substances qui constituent la classe d'éléments chimiques ayant le pouvoir cancérigène et mutagène le plus élevé ayant été découvert jusqu'à présent. Si nous supposons une consommation moyenne de carburant de 1 ton/kW par an pour une embarcation normale à usage commercial, nous pouvons calculer les émissions suivantes par an:

Emissions calculées pour un an d'activités de trois bateaux de croisière:

BateauHCB+PCBdioxine
I-TEQ
PAHmononitro
PAH
unité de mes.gmgkgkg
Ferry:7,82815,31,16
Péniche:5,111,30,01
Porte-conteneurs.:47,47916,61,71

Note:

Pour faire simplement une comparaison: l'émission moyenne de dioxine obtenue avec la production de 500.000 tonnes de PVC dans l'usine où nous travaillons est de 50 mg par an...


Contenu en dioxine des matériaux

Le PVC et les autres matériaux contenant du chlore sont constamment accusés de contenir de la dioxine. Il était en effet possible de l'affirmer dans le passé en raison de la présence de quantités relativement élevées dans les phénols chlorurés et les substances chimiques lui étant liées, mais on prévient aujourd'hui la formation de dioxine, ou bien elle est éliminée avant que les produits ne soient introduits sur le marché. En ce qui concerne d'autres produits du chlore, au moment où le produit quitte l'établissement on ne retrouve pas de dioxine en quantités notables. , Une étude récente menée aux USA, dans laquelle furent analysés de nombreux échantillons de poudre de PVC produite depuis peu, le confirme. Mais avec toute la poudre contenant de la dioxine transportée dans l'air, le contenu en dioxine de n'importe quel produit a tendance à augmenter avec le temps. C'est le cas des matières plastiques et du papier. C'est aussi le cas des produits de lavage à sec: le solvant contient beaucoup plus de dioxine après usage, en raison de toute la poudre provenant du lavage du tissu. La poudre générique pourrait aussi être la cause expliquant que le carton et le papier recyclé contiennent beaucoup plus de dioxine que le papier neuf, même si on n'a pas utilisé des fibres soumises au blanchiment et 'ne contenant pas de chlore'. Ou peut-être est-ce dû à l'effet des moisissures? Le tableau qui suit donne une idée générale des quantités de dioxine contenues dans certains matériaux et procédés:

Quantité de dioxine dans différents matériaux .
Nombres exprimés en microgrammes I-TEQ/ton.

Matériauxminimummoyennemaximum
Différents types de papier:
Carton recouvert recyclé (sans chlore): 2,50 
papier Kraft (100% sans chlore -TCF): 0,35 
Pâte recyclée sans encre (papier journal): 0,19 
Papier journal neuf: 0,07 
Kraft non blanchi: 0,02 
Kraft blanchi (bioxyde de chlore): 0,01 
Autres matériaux:
Poudre du filtre de chaudières domestiques: 170,0 
Filtre de l'air des automobiles: 84,0 
Filtre de l'air ambiant:27,0 29,0
Poudre de l'aspirateur:8,3 12,0
Gaze du sèche-mains:2,4 6,0
Emballage de polyéthylène:0,1 4,7
Source: Ubiquitous nature of dioxins (Nature ubiquitaire de la dioxine) [7].

Observation: Comme on peut le voir, il n'existe pas de matériaux absolument sans chlore ou sans dioxine. Et le papier "100% sans chlore" non seulement n'existe pas, mais contient une quantité de dioxine 35 fois supérieure à celle du papier obtenu avec les méthodes modernes de blanchiment au chlore/bioxyde de chlore. Voir aussi "Le chlore et le blanchiment du papier" (version anglaise)


Dioxine provenant de procédés naturels

Les feux de bois font partie des différentes sources de dioxine possibles présentes dans la nature. Les quantités calculées varient de quelques grammes par an jusqu'à plusieurs kg. La dioxine est en effet présente dans l'écorce de séquoia millénaires et dans des corps humains remontant à 6 000 ans. Il n'a pas été encore éclairci s'il s'agit d'une source importante de dioxine dans la nature. De plus, suite à l'alarme récente sur la dioxine dans la viande de poulet lancée aux Etats-Unis, on a découvert que les dioxines provenaient de couches d'argiles remontant à des millions d'années, non contaminées par des sources artificielles [18].

Les procédés biologiques complexes qui forment la dioxine sont tout autant intéressants. Une partie importante des mycètes qui font moisir le bois et environ la moitié des champignons utilisent des composés entraînant une chloration et une oxydation afin de scinder la lignine, le collant qui donne leur résistance à toutes les plantes. Ils le font pour atteindre la cellulose, dont ils ont besoin comme source d'énergie. Ces organismes sont très efficaces pour transformer le chlore inorganique provenant du sel en différents types de substances organiques chlorurées, surtout de méthyle, mais aussi des phénols chlorurés ou des composés semblables. Ce qui reste de ce recyclage biologique normal du bois, est une série d'acides chlorés humiques et de lignine chlorurée dans l'eau, de l'humus contenant du chlore et des phénols chlorurés dans le sol, ces derniers en quantité sept fois supérieure par rapport à celle permise par les lois hollandaises [8]!

Des phénols chlorurés à la dioxine le pas est rapidement franchi; il manque seulement le peroxyde d'hydrogène, qui est produit par de nombreux micro-organismes. Ceci se traduit par le fait que, exception faite de certains 'points chauds', à côté de vieux incinérateurs ou d'autres sources particulièrement actives dans le passé, le contenu en dioxine le plus élevé du sol se trouve dans les bois, et non dans les zones industrielles ou de circulation intense. Alors qu'un incinérateur de mauvaise qualité émet pratiquement la même quantité de dioxine que de matériau qui y est entré (la concentrant cependant à ses abords) et qu'un incinérateur de bonne qualité réduit la quantité de plus de 99,9%, le traitement biologique des eaux urbaines et le compostage biologique du matériau organique naturel triplent la quantité de dioxine! Cela est probablement dû à ce même mécanisme biologique qui oxyde les chlorophénols naturels partout présents.

Quantité de dioxine relevée dans le sol en différents endroits.
Tous les chiffres sont exprimés en ng I-TEQ/kg de matériau sec.

Lieumoyenne
Boues biologiques urbaines:62,0
Terrain des bois:26,0
Terrain des zones industrielles:17,0
Biocompost:14,0
Terrain des bords des routes:8,0
Terrain agricole:3,5
Source: Dioxin - Neuere Erkenntnisse zur Toxikologie und Epidemiologie [9].

ligne

LES ALTERNATIVESS

Toutes les formes d'incinération ou de chauffage, tous les procédés utilisant toute forme de combustible fossile et de combustion dans les transports entraînent dans tous les cas des émissions de dioxine, indépendamment de la quantité de chlore qui est introduite. Voir Apport de chlore et émission de dioxine. Voir Emissions de dioxine par les matériaux pendant leur cycle de vie . Exception faite des émissions dues au passé, l'industrie du chlore et ses produits sont aujourd'hui parmi les sources de dioxine de moindre importance.


CONCLUSION

Il n'y a pas de raison de considérer l'émission de dioxine des procédés liés au chlore de manière différente de celle des produits sans chlore. Et il n'y absolument aucune raison d'accuser l'industrie du chlore, telle qu'elle est aujourd'hui, d'être la principale responsable des grosses quantités de dioxine présentes dans l'environnement. Que l'industrie du chlore et du PVC soit une source de dioxine est vrai à raison de 0,1%, mais c'est un mensonge pour les 99,9% restants. La demande de mettre définitivement fin à la production de chlore et de PVC pour 'résoudre' le problème de la dioxine est uniquement une expression du fondamentalisme vert, alors que des sources beaucoup plus importantes de dioxine comme la combustion domestique du bois et l'industrie métallurgique ne sont absolument pas attaquées.

ligne

Vous êtes au niveau deux des pages des Chlorophiles.

Créé: 5 juin 1996.
Dernière révision: 14 mars 1998.

Vous vous trouvez au niveau deux des pages des Chlorophiles.

Page de Bienvenue

À la Page d'accueil des Chlorophiles

En haut: Chlore et dioxine

À gauche: Toxicité de la dioxine

À droite: Apport de chlore et émissions de dioxine

Pour tout commentaire sur cette page ou sur d'autres pages, et en particulier sur les sources de dioxine:

Envoyé à: Chlorophiles@ping.be