Logo du planning familial


Les Nouvelles
Juillet 1999




contraception, grossesse, pilule, IVG, MST consultation juridique, droit des jeunes, droit familial MST, sida, ru486, avortement psychologie, therapies Individuelles, therapies brèves, therapies systémiquesConsultation Sexologique,Santé,Sexualité consultation sociale, droit social divorces, IVG, Stérilets, Accouchements....

Retour Menu
Nouvelles de Septembre   /  Nouvelles d'Octobre   /  Nouvelles de Novembre



DIMINUTION de laTRANSMISSION HIV MERE à ENFANT

Les chercheurs Américains et Ugandais ont montré que la nevirapine, une drogue à bas prix ( trois dollars ) , peut empêcher la transmission de l'HIV de la mère au bébé, et pourrait être une amélioration énorme par rapport à l' AZT ( 800 dollars et qui doit être prise plusieurs de semaines ).
Selon Peter Piot Directeur Exécutif de l'UNAIDS (17 Juillet) : "Le problème maintenant est : que pouvons nous faire pour la moitié du million de bébés nés en Afrique l'année passée porteurs d' HIV, parce que leur mère le leur a transmis ?
. .. Tout d'abord, les femmes doivent savoir si elles sont infectées. Et 95% pour cent des femmes HIV positives dans le Tiers Monde ne le savent pas . .. Deuxièmement, les femmes ont besoin de se rendre aux consultations prénatales. La moitié des naissances ont lieu en dehors des maternités . Troisièmement, il faut pouvoir leur donner le médicament. . .. Et dernièrement, nous devons trouver des alternatives sûres à l'allaittement maternel, parce que nous savons que l'HIV peut être transmis par l'allaittement maternel" (UN Wire, 19 July 1999)

Synthèse du Rapport Nisand

SYNTHESE ( rapport Pr Nisand sur l'IVG France )


1. Un droit fondamental qui n'a pas entraîné la banalisation de l'avortement.
Le contrôle des naissances est un droit fondamental des femmes. L'accès à l'interruption volontaire de grossesse reconnu par la loi N' 75.17 du 17 janvier 1975 reste cependant parfois difficile pour les femmes qui rencontrent encore, en 1998, des difficultés dans l'exercice de cette liberté.
Chaque femme connaît en moyenne une grossesse non désirée dans son existence et l'interrompt une fois sur deux.
Bien que les caractéristiques socio-démographiques des femmes qui ont recours à I'IVG soient très proches de celles observées en 1976, on peut cependant observer une légère baisse du nombre des IVG dans notre pays qui traduit probablement une meilleure utilisation et un meilleur accès à la contraception.
Les complications médicales sont des plus réduites et les complications psychologiques encore mai évaluées en particulier chez les adolescentes. la légalisation de l'avortement n'a pas entraîné sa banalisation, pas plus qu'elle n'a conduit au relâchement de la contraception. L'avortement en France joue essentiellement un rôle palliatif lors de l'échec de la contraception.
2. Un droit qui reste indispensable
Le paradoxe de I'IVG réside bien dans l'accès à la maternité heureuse qui est permis lorsque la grossesse est pleinement désirée par la mère. En donnant aux femmes la possibilité de maternités librement choisies, on améliore la manière dont les grossesses se déroulent. La qualité de la relation parents- enfants est également très dépendante du désir de maternité de la mère.
Outre les problèmes d'équité représentés par l'égalité d'accès aux soins et le droit à la confidentialité de la vie intime, I'IVG a une réelle incidence sur la santé publique compte tenu du nombre de femmes concernées chaque année.
Même s'il existait une politique encore plus volontariste de prévention des grossesses non désirées il persisterait toujours des demandes d'IVG parce que les méthodes contraceptives ne sont ni parfaites ni- parfaitement utilisées et qu'il y a une réélle différence entre désir de grossesse et désir d'enfant. Il ne faut en effet ni opposer contraception et avortement, en pensant que l'un est le substitut automatique de l'autre, ni croire qu'ils vont automatiquement de pair. La décision de recourir à I'IVG n'est pas de même nature que celle d'utiliser la pilule ou le stérilet. L'avortement reste bien l'expression d'une contradiction entre le désir des femmes et les réalités sociales, économiques et familiales.

Synthèse complète

L' IVG

------------------------------------------------------------

Extrait d'un article du Quotidien du Médecin du 2 Juillet 1999 sous la plume de Philippe ROY et concernant les remous entraînés par la publication du rapport sur l'IVG du Pr Israël NISAND.

A moins que les remous provoqués par une question du député Guy Hascoët à la ministre de l'Emploi et de la Solidarité, au Palais-Bourbon le 23 juin, sur ce rapport et son auteur, ne modifie le cours des choses. « Le Pr Israël Nisand fait actuellement l'objet d'une campagne d'insultes antisémites et de menaces de mort, orchestrée par Droit de naître, sous-groupe de Tradition-Famille-Propriété, qualifiée de mouvement sectaire », dénonce alors le parlementaire radical-citoyen-vert du Nord.
« Le Pr Nisand reçoit, comme moi et d'autres personnes, des menaces de mort » , répond Martine Aubry, en annonçant que ses services travaillent à remédier aux « carences » de la loi Veil.
Le 17 juin, Droit de naître avait déposé 45 000 cartes-pétition au ministère de la Solidarité et aux secrétariats d'État à la Santé et aux Droits des femmes, demandant à Martine Aubry et à « ses comparses », Kouchner et Péry, de ne pas se salir « les mains du sang des innocents » en reprenant des dispositions du rapport Nisand.

« Une allusion très claire à l'Holocauste »
« Cinq millions de victimes en vingt-cinq ans de loi Veil. N'est-ce pas déjà un génocide ? », découvre-t-on au verso des cartes-protestation imprimées, envoyées depuis la mi-juin, au rythme de cent par jour, à l'adresse professionnelle du Pr Israël Nisand.

« L'allusion à l'Holocauste est très claire, traduit-il. Pour eux, je cherche à me venger. »
Et parmi les signataires - 40 000, espère Droit de naître, qui revendique ce nombre d'adhérents -, certains en « rajoutent » de leur propre main : « Vous voulez faire la place à l'islam, les égouts de la France », ou profèrent des menaces de mort.
Le Pr Nisand, gynécologue-obstétricien, chef de service au centre médico-chirurgical et obstétrical de Schiltigheim (Bas-Rhin), pense que Droit de naître « provient de groupuscules, à l'attitude revancharde et menaçante, cherchant à reconstituer une extrême droite vacillante. Elle est intéressée par l'argent ; chaque carte lui permettrait d'encaisser 200 F ».
Dans ce climat pour le moins nauséabond, le médecin a décidé de porter plainte au pénal à Strasbourg.
Il est assisté d'un avocat de la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme (LICRA), dès lors que l'auteur ou les auteurs des injures seront identifiés, elle pourrait se constituer partie civile dans le cadre de la loi antiraciste du 7 juillet 1972.
Le 23 juin, dans l'hémicycle de l'Assemblée, Martine Aubry a tenu à dire, sous les applaudissements de la majorité, que si le Pr Nisand saisit la justice, « le gouvernement l'accompagnera, financièrement et politiquement ».

Pétition

Le Pr Israël Nisand, Gynécologue-obstétricien à Schiltigheim ( France ) a porté plainte contre une association anti-iVG pour menaces de mort et injures antisémites.
Il est l' auteur d'un rapport sur l'interruption volontaire de grossesse (IVG) , remis le 19 mars à Martine Aubry, ministre de l'Emploi et de la Solidarité.
Il est devenu la cible de cette association, recevant des «menaces de mort, injures antisémites et injures tout court, ainsi que des allusions franchement négationnistes...»
Un grand site Médical Français ( Gyneweb ) vient de lancer une pétition de soutien à Israël Nisand. Nous souhaitons nous y associer.
En principe cette pétition est réservée aux médecins. Elle sera présentée comme un soutien à Nisand venant de ses collègues. Si vous êtes médecin remplissez le formulaire ci dessous. Il est très simple. Puis cliquez sur soumettre. Nous transmettrons.

Si vous n'êtes pas médecin et si vous pensez que cela peut l'intéresser faites le savoir à votre médecin.
S'il ne dispose pas de connexion Internet invitez le à nous téléphoner ( 02/515.79.40 ). Nous transmettrons.


Formulaire :
-----------------------------------------
Votre Prénom et Nom :
La Ville où vous exercez :
-----------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------------
Si vous n'êtes pas sur internet et que vous souhaitiez participer à la pétition directement l'adresse est la suivante : http://www.ping.be/planning-familial/adpeti.html
cliquez ici pour y aller
Outre le formulaire vous y trouverez une Synthèse du Rapport du Pr Nisand. Nous pouvons vous l'envoyer par fax si vous n'êtes pas connecté. Téléphonez votre numéro de fax au 02/515.79.40

RU486

Le RU 486

Ce médicament vient d'être accepté en Belgique en date du 7 /7/1999 par l'Inspection pharmaceutique . Dans une trentaine de jours l'enregistrement officiel sera acquis. Cela ne veut pas encore dire remboursé ( la procédure peut encore durer théoriquement 90 jours ). Il est autorisé en France depuis 1988.

L' intérêt :
L' intérêt de ce médicament est qu'il permet le choix de la technique d'interruption volontaire de grossesse IVG aussi bien aux médecins qu'aux patientes. En effet et jusqu'à présent la seule modalité technique en Belgique est l'IVG chirurgicale à défaut d'avoir la possibilité d'utiliser un médicament puisqu'il n'est pas en pharmacie.

Mode d'Action:
La grossesse pour évoluer a besoin d'une hormone : la progestérone. Le RU est une anti progestérone. Le développement de l'embryon est arrêté.

en savoir plus : page complète

La Fédération du Planning Familial ALBANAISE FOURNIT des COUNSEILLERS aux FEMMES du KOSOVO

Un communiqué de presse émis par l'IPPF ( réseau Européen ) annonce que la Fédération de Planning Familial ALBANAISE (FPA) a mis sur pied une équipe de counseillers qui travaillent avec les femmes victimes de viol dans les camps Albanais de réfugiés et aussi au Kosovo.
"Malgré l'impression internationale que la souffrance est terminée au Kosovo, cette souffrance a seulement commencé," selon Valentina Leskaj, Directeur de la Fédération du Planning Familial ALBANAISE (FPA). Le FPA, qui a travaillé dès le début de la crise - fournissant des services fondamentaux de sécurité médicale, apportera maintenant son soutien aux femmes et jeunes filles traumatisées par leurs expériences récentes.
"Parmi les soutiens fournis par le FPA au Kosovo et en Albanie elle inclut les services de santé de la reproduction, services qui ne devraient pas être considérés comme un luxe mais un droit humain fondamental," ajoute Leskaj. ( IPPF, 20 Juillet 1999 )

Un Nouveau Service au Planning

Les Pages Jeunes. Elles sont encore en voie de développement. Rubriques cinéma, théâtre et lieux insolites...
Les Pages Jeunes
avec Sabine et Michaël