Logo du planning familial


Les Nouvelles
Décembre 1999




contraception, grossesse, pilule, IVG, MST consultation juridique, droit des jeunes, droit familial MST, sida, ru486, avortement psychologie, therapies Individuelles, therapies brèves, therapies systémiquesConsultation Sexologique,Santé,Sexualité consultation sociale, droit social divorces, IVG, Stérilets, Accouchements....

Retour Menu


Nouvelles de Septembre  /  Nouvelles d'Octobre  /  Nouvelles de Novembre


LES NOUVELLES PAGES

Le divorce
La Séparation


Ce mois ci les nouvelles ne sont pas très réconfortantes :

De Paris ( cf lettre ouverte et vasectomie ) à Bruxelles où le RU486 s'est perdu dans les couloirs des ministères, en passant par l'Allemagne où les femmes devront se débrouiller et à New York où la Politique arrive à diminuer les subsides alloués au tiers monde ce dont un certain nombre de femmes pâtiront peut-être gravement ( cf. Clinton ).
Le rayon de soleil vient de là où il n'était pas attendu : de l'Iran.

TRANSFERT de L'OVAIRE avant OPERATION ET RADIOTHERAPIE POUR CANCER

Expérimental : Des chirurgiens de New York ont enlevé les ovaires d'une femme ayant un cancer du col de l'utérus et ont les implanté en des bandes minces dans les bras. La procédure était destinée à protéger les ovaires du traitement de radiation qui les aurait endommagés et ainsi créé une ménopause prématurée avec ses conséquences telle l'ostéoporose et d'autres problèmes causés par une perte soudaine d'oestrogènes. Kutluk Oktay de New York Hôpital Méthodiste - - le chirurgien qui a conçu cette procédure espère que les bandes d'ovaire survivront et agiront comme un ovaire normal, produisant assez d'oestrogènes pour empêcher la ménopause.
Le but et résultat réel de cette procédure serait de conserver la fertilité de femmes espérant avoir des enfants après avoir été traitées pour cancer ; les oeufs pourraient être récoltés du bras d'une patiente et après fertilisation in-vitro être implantés dans l'utérus. (International Herald Tribune, November 1 1999)

OVARY SHIFTED TO ARM IN RADICAL OPERATION
In an experimental, surgeons in New York have removed ovaries of a woman with cervical cancer, sliced them into thin strips and implanted them into her arm. The procedure was intended to protect her ovaries from the radiation treatment she will be getting, which would probably damage her ovaries and plunge her into premature menopause, bringing on osteoporosis and other problems caused by a sudden loss of oestrogen. Kutluk Oktay of New York Methodist Hospital -- the surgeon who devised this procedure - hopes that the strips of ovary will survive and act like a normal ovary, producing enough oestrogen to prevent menopause.
The real goal of this procedure would be to preserve fertility of women hoping to have children after being treated for cancer; eggs might be harvested from a patient's arm and used for in vitro fertilisation, before being planted in the patient's uterus to start a pregnancy. (International Herald Tribune, November 1 1999)



L'AVORTEMENT MEDICAL EST ENCORE INDISPONIBLE DANS DES PAYS A MORTALITE MATERNELLE ELEVEE

Bien qu'entre 70,000 et 100,000 femmes meurent chaque année d'avortements dangereux et illégaux, il y a pas de plans pour que l'avortement médical soit adopté dans des parties du monde où la mortalité est la plus élevée , ( the British Medical Journal ).
La Mifepristone( ru486), une drogue de synthèse créée en France en 1980, et ayant fait ses preuves de bonne sécurité, a été approuvée et mise sur le marché dans des pays avec les taux les plus bas de mortalité maternelle: Royaume-Uni, Suède, France, et Chine. Il est aussi devenu légal en Iraël, et a été approuvé par l'agence Européenne d'évaluation des médicaments pour huit pays en Europe de l'Ouest, quoique l'approbation nationale soit nécessaire. On s'attend à ce que l'administration Américaine Food and Drug lui donne une licence pleine l'année prochaine.
Cependant, la mifepristone est encore indisponible dans des régions avec les taux les plus hauts de mortalité maternelle ( plus que 25 pour 1,000 ) notamment en Union Soviétique, en Afrique, au Sud-Est Asiatique, et en Amérique du Sud. (British Medical Journal, October 23 1999)

MEDICAL ABORTION STILL NOT AVAILABLE IN COUNTRIES WITH HIGH MATERNAL MORTALITY
Although between 70,000 and 100,000 women die every year from illegal and unsafe abortions, there are no plans for medical abortion to be adopted in parts of the world with the highest death rates, the British Medical Journal reports.
Mifepristone, a drug first synthesised in France in 1980, and subsequently shown to have a good safety record, is approved and on the market in countries with the lowest rates of maternal mortality: the United Kingdom, Sweden, France, and China. It is also legal in Israel, and has been approved by the European Medicines Evaluation Agency for eight more countries in Western Europe, though awaiting national approval. The US Food and Drug administration is expected to give it a full licence next year.
However, mifepristone is still unavailable in areas with the highest maternal mortality rates of more than 25 per 1,000, namely the former Soviet Union, parts of Africa, South East Asia, and South America. (British Medical Journal, October 23 1999)

LES ANTI - CORPS DE L'ASTHME POURRAIENT LUTTER CONTRE LE CANCER OVARIEN

Les moyens de défense du corps contre l'asthme pourrait être employés pour lutter contre le cancer ovarien, Des scientifiques Londonniens le croient. L'équipe du King's College Hospital, dit que les anti - corps IgE inhibent la croissance de tumeurs chez les souris. Selon le professeur Hannah Gould, un biologiste moléculaire conduisant la recherche, : "Des indications préliminaires montrent qu'en augmentant les défenses naturelles du corps, cet anticorps a le potentiel de stimuler le système immunitaire à produire des cellules qui sont capables d'attaquer ce cancer ." Le cancer de l'ovaire , qui tue 4,000 personnes par an en Grande-Bretagne, est qualifié de 'tueur silencieux' parce qu'il n'y a pas de symptômes précoces. Les résultats des scientifiques sont publiés dans le Journal Européen D'immunologie. (Metro London, 4 November 1999)

ASTHMA ANTI-BODIES 'COULD FIGHT CANCER'
The body's defence against hayfever and asthma could be used to fight ovarian cancer, London scientists believe. The team at, King's College Hospital, say that the IgE anti-body, which detects pollens and other allergens, inhibits the growth of tumours in mice. Professor Hannah Gould, a molecular biologist leading the research, said: "Early indications show that by harnessing the body's natural defences, this antibody has the potential to stimulate the immune system into producing cells that are able to attack this cancer." Ovarian cancer, which claims 4,000 lives a year in Britain, is dubbed the 'silent killer' because there are no early symptoms. The scientists' findings are published in the European Journal of Immunology. (Metro London, 4 November 1999)

LE DIOCESE DEFEND L'ACCEPTATION PAR L'ECOLE DE LA RECOMPENSE de l'UK FPA

Le "Catholic Herald" rapporte: "Le diocèse de Hexham a refusé de condamner une de ses écoles qui avait gagné le concours organisé par le Planning Familial Anglais (FPA). Le journal rapporte: "St Thomas a accepté la récompense du Planning Familial pour sa politique au long cours d'éducation sexuelle. Pro vita condamnait la décision de l'école ." L'article mentionne que Fr Sean Salle, du Centre Religieux Diocésain d'instruction, ajouta: "Au lieu de condamner, j'aurais pu penser que la presse dans notre communauté Catholique aurait été enchantée d'un tel résultat : un programme Catholique gagnant une récompense d'une source aussi laique." (The Catholic Herald, 5 November 1999)

DIOCESE DEFENDS SCHOOL'S ACCEPTANCE OF UK FPA AWARD
The Catholic Herald reports: "The diocese of Hexham has refused to condemn one of its schools which entered a competition" run by the UK Family Planning Association (FPA). The newspaper reports: "St Thomas More Comprehensive in North Shields accepted the award from the Family Planning Association for its long-running sex education policy. Pro-life groups challenged the school's decision." The article quotes Fr Sean Hall, of the Diocesan Religious Education Centre, as saying: "Instead of donning a negative, even inquisitional tone, I would have thought that the press in our Catholic community would be delighted with such a coup: a Catholic syllabus winning an award from such a secular source." (The Catholic Herald, 5 November 1999)

LES JOURNAUX INTERDISENT LA PUBLICITE POUR LA VASECTOMIE

The Independent rapporte que: " Les journaux français ont refusé des annonces pour pratiquer des vasectomies en Grande-Bretagne, qui pouvaient être exécutées lors d'un voyage d'un jour. Les Vasectomies sont illégalles en France d'après une loi vieille de 200 ans. Marie Stopes, du Planning Familial a déclaré que cet embargo équivalait à de la censure ." (The Independent, 4 November 1999)
(Note du Traducteur) Nos gouvernements respectifs s'occupant de notre santé nous invitent à faire du sport ( saute-mouton ou saute-frontière ): acheter la pilule du lendemain en France ( n'est pas en pharmacie en Belgique) faire sa vasectomie à Londres ou à Bruxelles, une IVG après 12 semaines en Hollande, malheureusement le RU486 n'est donné qu'aux personnes résidant sur le territoire Français depuis plus de 3 mois... à moins qu'en Allemagne ou en Angleterre, si vous avez des info à ce sujet écrivez nous.

NEWSPAPERS BAN VASECTOMY ADVERTISEMENTS
The Independent reports: "French papers have refused to carry advertisements for vasectomies in Britain, which can be carried out on a day trip. Vasectomies are illegal in France under a 200-year-old law. Marie Stopes, the family planning group, said the ban amounted to censorship." (The Independent, 4 November 1999)

DES RECHERCHES INDIQUENT QUE LA CIRCONCISION POURRAIT DIMINUER LE RISQUE SIDA

La circoncision masculine réduit le risque de l' infection HIV d'au moins 50 pour cent et peut expliquer les vastes décalages dans la fréquence du SIDA d'une région à l'autre, selon des évaluations de presque 40 études individuelles dans la décennie passée. Le peau du pénis est susceptible de se déchirer et de saigner pendant les contacts sexuels et de rendre les fluides potentiellement nocifs. De pays en pays en Afrique, 20 pour cent à 80 pour cent d'hommes Africains ne sont pas circoncis, et la procédure pourrait être des plus prometteuses, de faible coût pour réduire le taux de contamination de l'épidémie.
La première étude sur l'augmentation du risque SIDA parmi les hommes non circoncis a été publiée il y a une décennie et depuis lors 37 investigations scientifiques ont été tenues. Malgré la masse d'évidences, la recherche sur le lien circoncision - SIDA a rencontré résistance ou silence. "Personne ne veut être le premier à soutenir la circoncision masculine," a déclaré le Dr Robert Bailey de L'université de l'Illinois à Chicago, qui a simplement fait une analyse comparative des études existantes. "Aux USA et en Europe où il y a maintenant de grands mouvements anti - circoncision , les gens ne veulent pas promouvoir quelque chose en Afrique qui ne l'est pas ici ." (International Herald Tribune, November 6-7 1999)

STUDIES FIND THAT CIRCUMCISION COULD LOWER AIDS RISK
Male circumcision reduces the risk of HIV infection and by at least 50 per cent and may explain the vast discrepancies in the prevalence of AIDS from one region to another, according to assessments of nearly 40 individual studies in the past decade. The foreskin is susceptible to tearing and bleeding during sexual contact and traps potentially harmful fluids. From country to country in Africa, 20 per cent to 80 per cent of African men are not circumcised, and the procedure is thought to represent one of the most promising, low-cost ways of reducing the swift rate by which the epidemic is moving across the continent.
The first study on the increased risk of HIV infection among uncircumcised men was published a decade ago and since then, 37 scientific inquiries have been held. Despite the mass of evidence, research supporting a circumcision-AIDS link has been met with resistance or silence. "No-one wants to be the first to come out with a statement in support of male circumcision," said Dr Robert Bailey from the University of Illinois at Chicago, who has just completed a comparative analysis of existing studies. "In the US and Europe there are big anti-circumcision movements now, so people don't want to promote something in Africa that is discouraged here." (International Herald Tribune, November 6-7 1999)

UN NOUVEAU CONTRACEPTIF sous forme D'IMPLANT EST LANCE EN GRANDE-BRETAGNE

Implanon, un implant contraceptif qui libère lentement une hormone dans le sang pendant trois années, a été lancé hier au Royaume-Uni. Le dispositif qui a une taille d'allumette est inséré dans le bras supérieur. Son fabricant Organon dit qu'il est efficace et qu'il n'a que peu d' effets secondaires. L' implant libére de la progestérone, qui berne le corps en lui faisant penser qu'une grossesse est déjà en cours si bien que l'ovulation normale est suspendue. Les principaux effets secondaires sont les caractéristiques des règles qui sont modifiées. Pendant les essais clinique sur plus que 2,000 femmes, aucune n'est devenue enceinte, selon le fabricant. (Evening Standard, November 8 1999)
Note : cet implant sera en Belgique début décembre

NEW CONTRACEPTIVE IMPLANT LAUNCHED IN BRITAIN
Implanon, a contraceptive implant that slowly releases a supply of hormones into the bloodstream over three years, was launched in the United Kingdom yesterday. The matchstick-sized device, which is inserted into the upper arm, is said by its manufacturer Organon to be effective and with few side effects. The implant works by releasing progestin, which fools the body into thinking that pregnancy has already occurred so that normal ovulation is suspended. The main side effects are said to be changes to the bleeding patterns of women. In clinical trials on more than 2,000 women, none became pregnant, according to the manufacturer. (Evening Standard, November 8 1999)

L'ACCORD DU PRESIDENNT CLINTON AUX RESTRICTIONS CONCERNANT L'AVORTEMENT

La décision du Président Clinton d'accéder à de nouvelles restrictions à l'avortement en échange de l'approbation du budget par le congrès des Nations unies a attiré la critique hier de groupes de femmes. Dans le compromis, l'Assemblée approuvera presque $1 milliard pour couvrir les dettes U.S. aux Nations unies, tandis que le président consentait à interdire aux groupes de planning familiaux recevant l'aide étrangère d'utiliser leur argent propre à pratiquer des avortements ou à promouvoir les droits à l'avortement.
Cet accord sur l'avortement est largement symbolique. Clinton peut signer une renonciation dispensant les groupes de planning familiaux des restrictions si comme c'est attendu il est prêt à accepter une coupure de $12 millions dans la dotation de $ 385 millions qui est comptabilisée pour l' "international family planning". Mais si cet accord était approuvé par l'assemblée cette semaine, pour la première fois il serait écrit dans la loi de nouvelles restrictions pour des douzaines d'organisations internationales de planning familial. Le Président Reagan avait mis des règles similaires en place par des ordres exécutifs, mais Clinton les avait abolies quand il avait commencé son mandat en 1993.
Les avocats des droits à l'avortement ont dénonçé le traité comme un abandon de principes pour assouvir une petite bande de Républicains, qui compromettront les vies de femmes dans des pays en voie de développement qui comptent sur les planning familiaux. " Les vies de femmes ont une fois encore été sacrifiées par opportunisme politique," a dit Gloria Feldt, présidente de "Planned Parenthood Federation of America", qui emploie moins que 1 pour cent de ses fonds pour des services d'avortement.(Washington Post, New York Times, November 16 1999)

CLINTON'S AGREEMENT TO ABORTION RESTRICTIONS COMES UNDER FIRE
President Clinton's decision to accede to new abortion restrictions in return for congressional approval of United Nations funding drew criticism yesterday from women's groups. Under the tentative compromise, Congress will approve nearly $1 billion to cover U.S. debts to the United Nations, while the president agreed to language prohibiting family planning groups receiving foreign aid from using their own money to perform abortions or to advocate abortion rights.
The abortion agreement is largely symbolic. Clinton can sign a waiver exempting the family planning groups from the restrictions if, as is expected, he is willing to accept a $12 million cut in the $ 385 million budgeted for international family planning. But if approved by Congress later this week, the agreement would for the first time write into law tough new restrictions on dozens of international family planning organisations. President Reagan put similar rules in place through executive orders, but Clinton overturned them when he took office in 1993.
Abortion rights advocates denounced the deal as a sell-out of principle to appease a small band of Republicans, which will endanger the lives of women in developing countries who rely on international family planning groups. "Women's lives have once again been sacrificed for political expediency," said Gloria Feldt, president of Planned Parenthood Federation of America, which uses less than 1 percent of its funds for abortion services. (Washington Post, New York Times, November 16 1999)

LES MORTS MATERNELLES EVITABLES EN AFRIQUE DU SUD

Le Ministre de la santé Manto Tshabalala-Msimang a annoncé ce dernier mois que presque la moitié de toutes les morts maternelles en Afrique du Sud pouvaient avoir été évitées si les autorités sanitaires avaient pris le problème sérieusement, Les données ont été enregistrées à partir des 676 femmes mortes pendant la grossesse ou dans les six semaines après la naissance. Les cinq causes majeures de morts maternelles furent les complications causées par l'hypertension, le SIDA, l'hémorrhagie, les infections pendant la grossesse, et les complications médicales de maladies pré- existantes telles que les affections cardiaques. La plupart des décès maternels sont survenus dans les hôpitaux et au moins 50 pour cent des décès auraient pu être évités. Beaucoup de femmes n'étaient pas suivies en prénatal et ont demandé de l'aide trop tardivement. (The Lancet, October 30 1999)

AVOIDABLE MATERNAL DEATHS IN SOUTH AFRICA
Almost half of all reported maternal deaths in South Africa could have been avoided had health authorities taken the problem seriously, Health Minister Manto Tshabalala-Msimang announced last month. Data was recorded from the deaths of 676 women who died during pregnancy or within six weeks of giving birth. The five major causes of maternal deaths were complications caused by hypertension, HIV/AIDS, haemorrhage, infections during pregnancy, and pre-existing medical complications such as heart disease. The inquiry found that most maternal deaths occurred in hospitals and at least 50 per cent of the deaths could have been avoided. Many women were also not attending antenatal care and were seeking help too late. (The Lancet, October 30 1999)

SUCCES DU PLANNING FAMILIAL EN IRAN

Les femmes doivent porter l'ample "chador" en public et l'avortement est interdit, mais chaque forme de contraception est encouragée et a la sanction religieuse en Iran, rapporte le "Christian Science Monitor (November 19)". Le résultat a été "incroyable," et le taux de croissance de la population Iranienne a diminué de plus de moitié pour être à moins de 1.47 pour cent en une décennie, dit Mohamed Mosleh-Uddin, représentant du UN Population Fund (UNFPA) à Téhéran, ajoutant que l'augmentation de l'alphabétisation a aussi été un facteur majeur.
Les centres de santé gouvernementaux - qui dans les régions éloignées pourvoient les villages d'à peine 500 personnes - sont approvisionnés avec un large choix de contraceptifs. Les services et les contraceptifs fournis par le gouvernement sont gratuits incluant la stérilisation des hommes et des femmes. Le UNFPA fournit certains contraceptifs et l'encadrement et plannifie des dépenses de $11 millions de dollars en Iran les cinq prochaines années. (The Christian Science Monitor, November 19, 1999)

SUCCESSFUL FAMILY PLANNING IN IRAN
Women must wear the baggy "chador" and headscarf in public, according to religious rulings, and abortion is forbidden, but every form of contraception is encouraged and has religious sanction in Iran, reports the Christian Science Monitor (November 19). The result has been "unbelievable," as Iran's population growth rate has more than halved to less than 1.47 percent in a decade, says Mohamed Mosleh-Uddin, representative of the UN Population Fund (UNFPA) in Tehran, adding that increased literacy has also been a major factor. Government health centres - which in remote areas cater to villages of just 500 people - are stocked with a wide choice of contraceptives. Every service and government-provided contraceptive is free - including sterilising operations for men and women. The UNFPA provides certain contraceptives and education and plans to spend $11 million in Iran the next five years. (The Christian Science Monitor, November 19, 1999)

LES BEBE-FILLES ONT LA PREFERENCE AU JAPON

Dans un renversement surprenant de la préférence traditionnelle Japonaise pour les héritiers mâles, des sondages montrent que 75 pour cent des jeunes parents Japonais préfèrerent maintenant les bébés féminins. Les filles sont considérées aussi comme plus mignonnes, plus faciles à manier, plus émotionnellement accessibles, et - - même plus important dans cette société à vieillissement rapide - - plus enclines à s'occuper de leurs parents âgés. Cette passion pour les bébés féminins a engendré un boom des livres et magazines, services personnalisés de conseil de sélection du sexe et des cliniques qui distribuent les suppositoires - rose pour produire des filles ou verts pour les garçons.
L'institut National de la Recherche en assurance sociale et Population à Tokyo a systématiquement documenté la préférence croissante pour les filles en posant les mêmes questions aux couples mariés tous les cinq ans. En 1982, le sondage montrait que 51.5 pour cent de toutes les familles voulaient un garçon. En 1997, le chiffre était tombé à 25 pour cent. Les experts disent c'est un clignotant de changement social profond qui inclut un système national de pension qui fait que la progéniture mâle est moins essentielle pour fournir le soutien financier aux parents âgés. (International Herald Tribune, November 24 1999)

BABY GIRLS ARE BIG IN JAPAN
In a surprising reversal of traditional Japanese preference for male heirs, surveys show that up to 75 per cent of young Japanese parents now prefer baby girls. Daughters are seen as cuter, easier to handle, more emotionally accessible, and -- ever more important in the fast-ageing society -- more likely to look after their elderly parents. A passion for baby girls has spawned hot-selling books and magazines, pricey personalised advice services for sex selection and clinics dispensing suppository jelly - pink to produce girls or green for boys. The National Institute of Population and Social Security Research in Tokyo has systematically documented the growing preference for girls by asking the same questions of married couples every five years. In 1982, the survey found that 51.5 per cent of all families planning children wanted a boy. In 1997, the figure had fallen to 25 per cent. Experts say this is an indicator of profound social change that includes a national pension system that makes male offspring less essential in providing financial support for their elderly parents. (International Herald Tribune, November 24 1999)

AUJOURD'HUI JOURNEE INTERNATIONALE CONTRE LA VIOLENCE ENVERS LES FEMMES

Des groupes de femmes dans beaucoup de pays observeront aujourd'hui la journée Internationale contre la violence envers les femmes, initiée en 1991 après le massacre de 14 étudiantes à l'université de Montréal au Canada.
Cette journée veut dénoncer la situation mondiale toujours sérieuse de violence sexiste.
Globalement, la violence des hommes contre les femmes cause plus de morts et d'incapacités parmi les femmes de 15 à 44 ans que le cancer, le paludisme, la guerre ou les accidents de circulation (The Global Burden, Harvard University, 1996 ).
On estime à plus de 40,000 les femmes qui ont été violées pendant le conflit en Bosnie (Human Rights Watch, 1995).
En 1998, plus que de la moitié de toutes femmes tuées en Irlande le furent par leurs époux ou partenaires. (European Women's Lobby, 1999).
Plus d'un quart de million de femmes furent violées en 1972 pendant la guerre pour l'indépendance au Bangladesh (The State of Women in the World, Penguin, 1997.) (The Guardian, November 25 1999)

TODAY: INTERNATIONAL DAY AGAINST VIOLENCE AGAINST WOMEN
Women's groups in many countries will observe International Day Against Violence Against Women today. Launched in 1991 after the massacre of 14 women students at the University of Montreal in Canada, the day marks a still-serious world situation of gender violence. Globally, men's violence against women causes more deaths and disability among females aged 15-44 than cancer, malaria, traffic accidents or war (The Global Burden, Harvard University, 1996). More than 40,000 women are estimated to have been raped during the Bosnian conflict (Human Rights Watch, 1995). In 1998, more than half of all women killed in Ireland were killed by their husbands or partners. (European Women's Lobby, 1999). More than a quarter of a million women were raped in the 1972 war for independence in Bangladesh (The State of Women in the World, Penguin, 1997.) (The Guardian, November 25 1999)

LES EVEQUES ALLEMANDS ACCEPTENT LES INJONCTIONS DU VATICAN SUR L'AVORTEMENT

Les évêques Catholiques Romains en Allemagne ont acquiescé ce Mardi aux demandes insistantes du Pape Jean Paul II pour qu'ils arrêtent de délivrer les certificats qui permettent aux femmes de se faire avorter.
Selon la loi Allemande, une femme peut avoir un avortement légal pendant les premières 12 semaines de grossesse si elle peut présenter la preuve qu'elle a consulté un centre de conseil; des1,690 centres en Allemagne, 270 sont tenus par l'église Catholique. Les évêques allemands ont argumenté que les centres fournissent un service important aux femmes qui souvent reconsidèrent leur décision d'avortement, mais ce Mardi ils ont annonçé que le problème des certificats serait terminé "au cours de l'année 2000". (International Herald Tribune, November 24 1999)

GERMAN BISHOPS BOW TO VATICAN ON ABORTION
Roman Catholic bishops in Germany on Tuesday bowed to insistent demands from Pope John Paul II that they stop issuing certificates that open the way for women to have abortions.
Under German law, a woman may have a legal abortion during the first 12 weeks of pregnancy provided she can present proof that she has first attended a counselling centre; of the 1,690 counselling centres in Germany, 270 are run by the Catholic church. German bishops have argued that the centres provide an important service that often led women to reconsider planned abortions, but on Tuesday they announced that the issuing of certificates would be in ended "in the course of 2000". (International Herald Tribune, November 24 1999)

LETTRE OUVERTE A MARTINE AUBRY

Nous venons d'apprendre que la Campagne d'information sur la contraception prévue pour l'automne est reportée.
Pourtant l'information sur la contraception depuis le vote de la loi en 1967, n'a pas bénéficié de beaucoup d'efforts et d'engagement:
- en 1982, sous le Ministère de Madame Roudy, a eu lieu la première campagne d'information sur la contraception alors que la loi l'autorisait depuis 15 ans déjà,
- en 1992, une autre campagne était prévue. Elle a été annulée alors que tout était prêt, et remplacée, après une mobilisation importante des associations, par une campagne si timide que personne ou presque ne s'en souvient et que nous avons des raisons de mettre en doute son efficacité,
- en 1999 une campagne était annoncée pour le printemps. Elle a été reportée à l'automne, elle est de nouveau remise à une date ultérieure.

    Dans le même temps le Gouvernement :
  • souhaite que les femmes prennent toute leur place dans la société,
  • s'alarme sur les problèmes de santé des jeunes et notamment entreprend de faire diminuer le nombre de grossesses non désirées chez les adolescentes,
  • instaure par circulaire des heures d'éducation sexuelle obligatoires au Collège,
  • lance une campagne de diminution des risques sexuels en direction des femmes,
mais il retarde à plusieurs reprises la campagne contraception!
Il nous semble qu'il y a là un manque de cohérence dans la politique de santé d'une part et dans la politique des droits des femmes d'autre part.
Nous nous interrogeons sur les raisons qui motivent ces différents reports. La contraception est-elle toujours subversive 30 ans après le vote de la loi Neuwirth, ou le gouvernement fait-il preuve d'une grande frilosité sur ce sujet ?
Nous nous inquiétons aussi : le poids politique des opposants aux droit de choisir, ou plus largement aux droits des femmes est-il si important ?
Vous savez, comme nous, que cette information est indispensable. Sollicitée par le terrain et soucieuses de rendre cette campagne la plus efficace possible, nous sommes déjà mobilisées et nous avons entrepris des actions.
Nous demandons expressément que la campagne d'information prévue soit lancée sans délai et qu'elle prenne en compte santé et droits des femmes.

Le MFPF ( Mouvement Français pour le Planning Familial )

Un Nouveau Service au Planning

Les Pages Jeunes. Rubriques cinéma, théâtre et lieux insolites...
Les Pages Jeunes


Nouvelles de Septembre  /  Nouvelles d'Octobre  /  Nouvelles de Novembre

Retour au Menu