Chercher sur le Site par Mot clef Mot(s) exact(s)
Edité par le Laboratoire Exelgyn (France )

MIFEGYNE ®:
PREMIERE ANTIPROGESTERONE



La découverte de la mifépristone MlFEGYNE ®: (RU 486), est l'aboutissement du savoir-faire de ROUSSEL UCLAF dans le domaine des stéroides.
Grâce à la maîtrise des techniques de mesure de l'affinité des stéroides pour les différents récepteurs hormonaux, un programme de recherche de stéroides à activité antihormonale a été lancé dès 1975 dans le Centre de Recherche de Romainville (France), Ceci a conduit à la découverte, en 1980, de la mifépristone, un 19-norstéroïde substitué en position 11 beta.

Avec une très forte affinité pour les récepteurs de la progestérone et des glucocorticoides, la mifépristone se comporte en antagoniste compétitif de ces hormones in vitro et sur des modèles animaux. Cette activité antiprogestérone a conduit à proposer son utilisation dans l'interruption de grossesse, dans un premier temps, puis à étendre ses indications à d'autres applications.

MECANISME D'ACTION DE LA MIFEPRISTONE

  1. décollement de l'oeuf, chute de la bêta-hCG et lutéolyse secondaire
  2. augmentation de la contractilité du myomètre par effet propre de MIFEGYNE et par stimulation de la syntnèse des prostaglandines
  3. ouverture et ramollissement du col

L'ensemble des actions de la mifépristone sur l'endomètre, le myomètre et le col utérin aboutit à l'interruption de la grossesse et à l'expulsion de l'oeuf.




QUATRE INDICATIONS POUR MIFEGYNE
  1. Alternative médicale à l'aspiration utérine pour l'interruption volontaire de grossesse (IVG), jusqu'au 49ème jour d'aménorrhée (France), en association à un analogue des prostaglandines
    » 3 comprimés à 200 mg en une seule prise, puis 36 à 48 heures après administration d'une prostaglandine (400 microg de misoprostol par voie orale ou 1 mg de géméprost par voie vaginale (France)
    Dans ces conditions, l'association MlFEGYNE-prostaglandines montre un taux de succès d'environ 95% des grossesses.
  2. Préparation du col utérin à l'IVG du premier trimestre par aspiration
    » 1 comprimé à 200 mg, puis 36 à 48 heures après, mais pas au-delà : aspiration endo-utérine
    Le prétraitement par MIFEGYNE permet la dilatation et l'ouverture du col utérin, ce qui facilite le temps opératoire de dilatation mécanique.
  3. Préparation à l'action des prostaglandines lors des interruptions de grossesse pour raisons thérapeutiques (ITG)
    » 3 comprimés à 200 mg en une seule prise, puis 36 à 48 heures après administration d'une prostaglandine
    L'administration de MIFEGYNE permet de diminuer de manière significative la dose de prostaglandine nécessaire à l'expulsion.
  4. Induction du travail lors des grossesses interrompues (mort foetale in utero)
    » 3 comprimés à 200 mg par jour; pendant 2 jours consécutifs
    MIFEGYNE seule induit l'expulsion dans 60% des cas environ, permettant d'éviter ou de diminuer l'usage des prostaglandines. Elle est donc indiquée notamment en cas de contre-indication aux prostaglandines.


AVANTAGES DE MIFEGYNE


Plus de 500 000 femmes ont déjà bénéficié de MIFEGYNE. Avec l'expérience ainsi acquise par les gynécologues et le personnel paramédical des centres d'interruption de grossesse, il est certain que ses avantages sont substantiels, qu'il s'agisse de son utilisation dans l'interruption de grossesse médicale ou de la préparation du col utérin à l'interruption de grossesse par aspiration.

méthode médicamenteuse
a un excellent taux d'efficacité, pouvant atteindre 98,6% dans certaines études*
supprime les risques liés à l'anesthésie et à l'intervention chirurgicale
supprime les risques d'infections et des séquelles tubaires
préserve la cavité utérine
permet de pratiquer une IVG très précocement
a une très bonne acceptabilité, l'IVG étant vécue différemment par les patientes
provoque peu de douleurs et de crampes utérines

dilatation du col de l'utérus
facilite le geste chirurgical, le rendant plus aisé et moins traumatisant
favorise le recours à l'anesthésie locale plutôt que générale
raccourcit le temps opératoire

*Dr E Aubeny et coll, centre d'orthogénie de l'Hôpital Broussais Paris


Non édité par le Laboratoire Exelgyn
Une avancée spectaculaire anglo-américaine des modalités thérapeutiques



DEROULEMENT DES METHODES
INFORMATION DES PATIENTES
(en France)

Jour de la première consultation
Jour 0
Vous demandez une IVG.
Votre médecin a jugé que vous pouvez bénéficier de la méthode médicale, dans le cadre de la loi.
A partir de ce jour 0, vous avez une semaine de délai de réflexion, conformément à la loi sur l'IVG.

METHODE D'IVG MEDICALE PAR MIFEGYNE

Prise de MlFEGYNE Jour 7
Vous confirmez votre demande d'IVG.
Vous n'avez pas de contre-indication à l'emploi de MlFEGYNE et de la prostaglandine. Vous avez lu la notice d'information sur MlFEGYNE, vous avez obtenu les précisions complémentaires que vous souhaitiez et vous avez signé le formulaire attestant que vous étes informée.
Vous avalez trois comprimés de MlFEGYNE en présence du médecin ou du personnel Infirmier,
Vous rentrez chez vous avec un nouveau rendez-vous 36 à 48 heures plus tard, en sachant où téléphoner et où vous rendre en cas de nécessité. Les saignements utérlns commencent habituellement durant ce délai.

Prise de prostaglandine Jour 9
Vous revenez au Centre prescripteur.
La prostaglandine est administrée par voie orale.
Vous restez sous surveillance un certain temps, puis vous rentrez chez vous avec, le cas échéant, une ordonnance pour une contraception.
L'expulsion de l'oeuf se produit pendant que vous êtes dans le Centre, ou dans les jours qui suivent. Les saignements persistent habituellement jusqu'à la consultation de contrôle.

Contrôle
Jour 17-21
Consultation de contrôle.
Vous revenez au Centre prescripteur pour la consultation de contrôle le médecin vérifie que l'expulsion est complète. En cas de grossesse persistante ou d'expulsion incomplète, le médecin vous proposera une technique chirurgicale (aspiration).

PREPARATION DU COL UTERIN A L'IVG PAR ASPIRATION

Prise de MIFEGYNE Jour 7
Vous confirmez votre demande d'IVG.
Vous n'avez pas de contre-indication à l'emploi de MlFEGYNE. Vous avez lu la notice d'information sur MlFEGYNE, vous avez obtenu les précisions complémentaires que vous souhaitiez et vous avez signé le formulaire attestant que vous étes informée.
Vous avalez un comprimé de MlFEGYNE en présence du médecin ou du personnel infirmier.
Vous rentrez chez vous avec un nouveau rendez-vous 36 à 48 heures plus tard, en sachant où téléphoner et où vous rendre en cas de nécessité. Des saignements utérins peuvent se produire durant ce délai.

Intervention Jour 9
Vous revenez au Centre indiqué pour l'IVG chirurgicale (aspiration).
L'aspiration est effectuée sous anesthésie locale ou générale. Vous restez au repos pendant quelques heures, puis, vous rentrez chez vous avec, le cas échéant, une ordonnance pour une contraception.




REPONSES AUX QUESTIONS POSEES PAR LES PATIENTES

» "Quelle est la meilleure méthode?"
Il n'y a pas de meilleure méthode. Chaque méthode a ses limites. Le choix est fonction de la personnalité de la patiente, de son histoire, ainsi que de l'appréciation du médecin.
» "Est-ce que je pourrais aller travailler après MIFEGYNE?"
Oui, après la prise de MlFEGYNE, la patiente peut retourner à ses occupations, en prévoyant des protections pour les saignements qui peuvent survenir 24 heures après la prise des comprimés.
» "Puis-je prendre MIFEGYNE' alors que je fume plus de dix cigarettes par jour?"
Oui, le tabac n'est pas une contre-indication chez les patientes qui ont moins de trente-cinq ans. Au-delà de cet âge pour les fumeuses, il est laissé au médecin l'évaluation du risque cardio-vasculaire que la prostaglandine représente. Si la patiente a des antécédents cardiovasculaires, la méthode est contre-indiquée.
» "Qu'est-ce que je fais si je régurgite les comprimés de MIFEGYNE ?"
Si les vomissements ont lieu dans l'heure suivant la prise de MIFEGYNE, la patiente doit reprendre des comprimés, sinon ce n'est pas nécessaire. L'absorption complète du produit a lieu en 1 heure 30.
» "Est-ce que les douleurs sont importantes?"
Non, en général les douleurs abdominales sont modérées. Elles nécessitent la prescription d'un antalgique dans seulement 16% des cas. Mais il est préférable de les soulager pour que la patiente reste détendue, afin de ne pas retarder l'expulsion. Les douleurs, consécutives à des contractions utérines, sont de même intensité que des règles douloureuses.
» "Dois-je rester allongée après la prise de prostaglandine?"
Il n'est pas nécessaire de maintenir la patiente en position allongée, ceci ne faisant que retarder l'expulsion. Un siège confortable, dans un endroit calme, est suftisant.
» "Les saignements peuvent-ils être abondants avec cette méthode?"
Exceptionnellement, les saignements utérins peuvent être importants. Une révision utérine est nécessaire dans moins de 1,5% des cas. Le numéro de téléphone du Centre prescripteur et le numéro des Urgences sont donnés à la patiente, et il lui est conseillé de ne pas hésiter à appeler un de ces numéros en cas d'urgence.
» "Dans le cas où je n'expulse pas au Centre, comment vais je savoir que j'ai effectivement expulsé?"
La patiente doit être rassurée sur l'expulsion. Elle a lieu, le plus souvent, dans les 24 heures après la prise de la prostaglandine et n'entraîne aucune hémorragie importante. Il faut avertir la patiente qu'elle pourrait éventuellement voir l'oeuf, mais qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter en raison de sa petite taille et de son aspect. Il mesure 2 centimètres environ et est entouré de villosités. Une visite de contrôle est systématiquement pratiquée dans les 2 semaines qui suivent, pour vérifier la vacuité utérine.
» "Existe-t-il des risques de stérilité après MIFEGYNE?"
Non, le blocage des récepteurs de la progestérone est temporaire et réversible. Il n'existe pas de retentissement sur le cycle menstruel suivant et sur la fertilité ultérieure. Par ailleurs, comme des grossesses ont été constatées avant le retour des règles, la mise en route d'une contraception le plus tôt possible est indispensable.


Retour Menu

Non Edité par le Laboratoire Exelgyn




Nouvelles Modalités thérapeutiques : revue de la littérature 2000-2001



Hit-Parade