Vanille-fraise
Naissance d'un groupe de discussion.

  inv


Retour au menu

Animateurs Sabine et Michaël
Explications
 Chercher sur le Site. Chercher par Mot Clef


     
 


Hello, je m'appelle Sabine...ou...Sab ), j'ai 24 ans et étudie la psycho.

Hello, je m'appelle Michaël...ou...Micmac...(ou... Mica, Mitchoum, ou Mitch...on s'en fout, après tout), j'ai 22 ans et étudie le théâtre.

J'aime Bruxelles, Bruxelles m'aime...à sa manière...( la grêle en avril, les émanations de la Senne, les sons et lumières de la Grand Place, la basilique de Koekelberg...c'est sympa ). Il y a Horta aussi...mais ce n'est pas tout...il y a...également...

La Grande Porte

Situé près des Caves de la Chapelle, près du quartier des marolles, ce restaurant nous propose une restauration variée (sans avoir une carte extrêmement fournie), d'une qualité supérieure et d'une extrêmement copieuse.
    Deux caractéristiques font le charme de cet endroit.
  • Premièrement, il s'agit d'un des rares restaurants "d'après spectacles (en dehors du quartier estudiantin)...on y croise donc une faune composée d'artistes ou d'amateurs d'art, de sorteurs...et surtout (vu son emplacement à l'abri des regards indiscrets) de connaisseurs ou de flâneurs. Disons le tout de go, à moins de s'y faire emmener par un habitué...ou de se perdre, il n'est pas aisé d'atteindre ce lieu.
  • En second lieu, il s'agit (et c'est encore plus rare) d'un des seuls établissements à nous proposer de la musique classique, voire de la chanson française de qualité...et non pas les aboiements ou autres jacassements hystériques de radio fun contact qu'elle soit nostalgique ou pas. Ha, ça fait du bien...
Pour les petites bourses (je parle d'argent...) je recommande vivement le spaghetti half & half.

La Grande Porte, 9 rue Notre-Seigneur, 1000 BXL, 512 89 98

Non Bruxelles, tu n'es pas moche...
Rubrique bruxellophile d'un noctambule diurne...
J'aime Bruxelles, Bruxelles m'aime...à sa manière...(l'a.s.b.l. "Veeweyde", les abattoirs d'Anderlecht, le mariage de Mathilde, le répondeur de Sibelgaz...c'est sympa ). Il y a Tatayet aussi...mais ce n'est pas tout...il y a...également...

Le parc Tournay-Solvay

Situé dans la commune de Boitsfort, dans le sud de la ville, ce parc créé au nom du scientifique Ernest Solvay (ne me demandez pas au nom de quel travail ou de quelle découverte...je n'en sais rien...) réjouira les amateurs de ballades vivifiantes.
Régal pour les yeux et pour les oreilles ce paradis champêtre nous offre également l'occasion, de temps à autre, si nous avons de la chance, d'apercevoir l'une ou l'autre nymphe dénudées et peu farouches tâtant...de la bicyclette...sans les mains.
Non, là, j'extrapole un peu ...mais néanmoins cela reste un lieu extrêmement sympathique. Nous suivons le sentier principal, enjambons le petit pont en fer forgé d'un romantisme à vous faire fondre en larmes (sinon...munissez-vous d'oignons) et nous débouchons face aux ruines d'un château en briques rouges, d'un âge aujourd'hui révolu. En poursuivant notre promenade, nous croisons mares, vergers ou plantations diverses... Herboristes, ce lieu vous est également destiné...le jardin botanique de ce parc et riche et varié. Enfin, lieu peu connu, il nous offre de ces instants de quiétude qui nous font saliver les vendredis, en fin d'après-midi, dans les tunnels de l'avenue Louise.
Délaissez vos pots d'échappement et rejoignez-nous au parc Tournay-Solvay.
Faites moi découvrir les sites bruxellois que vous aimez en me les communiquant à l'adresse à l'adresse du
site Vanille-Fraise !!! : Ecrivez-nous


 Films : Rosetta des frères Dardenne, film sans concession de réflexion sociale ou démagogie faussement contestataire ?
Donnez votre avis... à l'adresse du
site Vanille-Fraise !!! : Ecrivez-nous


TV - Avant tout, je vous signale que chaque jour, à 13h15, la RTBF1

nous propose de nous replonger dans notre douce enfance : revoici Téléchat. L'humour de Roland Topor devrait de nouveau faire mouche. Parlez-en à vos petits frères (heu...vos petites soeurs aussi) ça vaut toujours mieux que ces mangas chiants aux couleurs criardes.
Tous les jours également retrouvez le jeune Michaël Douglas et le pif surdimentionné de Karl Malden dans les "Rues de San Francisco".
RTBF 1, 16h55.

Dans le programme jeunesse de Club RTL,

épinglons (comme chaque jour) "Albator" à 16h et "Scooby Doo" à 16h45, Friends à 19h15 et Les Simpson à 19h55.





Mica :




CD Best of Music :
D'après Tendances Trends 28/10/99

Utile...

Les programmes télés
Cinemaniacs le site 7ème Art
Première
Netaid concerts
ADAC
Les resto
Annuaires

Les nouvelles du Soir
Les nouvelles de Marianne++
Les nouvelles du Monde
Le Monde Diplomatique
La météo (IRM)


inv
Back-RetourRetour Menu



Non Bruxelles, tu n'es pas moche...

Rubrique bruxellophile d'un noctambule diurne...
J'aime Bruxelles, Bruxelles m'aime...à sa manière...( la pluie, la crasse, la STIB, ses chauffeurs et leur sourire constant...le rond-point Montgomery un lundi à 8h...c'est sympa ).

Il y a les gaufres aussi...mais ce n'est pas tout...il y a...également...

La Samaritaine

Située dans le quartier du Sablon (il y a plus laid vous en conviendrez), la rue de la Samaritaine se présente telle une ruelle perdue dans le vieux Bruxelles, lampadaires et gros pavés à l'appui. Le théâtre "La Samaritaine" (je pense qu'il y a un lien entre le nom de la rue et celui de ce café-théâtre) a trouvé refuge dans ce quartier quelque peu intemporel.
    Ne levez pas trop les yeux, enfin pas trop longtemps et ce pour deux raisons :
  • Premièrement, dans la vie, tout ce qui importe se retrouve dans la culotte (ou du moins sous la ceinture)...heu...à l'exception de deux ou trois petites choses, je vous l'accorde mais ne dit-on pas que l'exception confirme la règle...
  • Deuxièmement, vous risqueriez de le louper, ce lieu-dit qu'est "la Samaritaine". Pourquoi...je vous le donne en mille...car l'entrée ne se situe pas, comme c'est souvent le cas, à la hauteur des yeux mais elle s'enfonce dans le sol.

En effet, ce lieu, extrêmement convivial, s'est implanté dans une vieille cave, ou plutôt un caveau...ce qui nous donne à voir un décor très original fait de vieilles pierres, de pavés qui garantissent une acoustique remarquable. Des tables en bois et un éclairage à la bougie ont vite fait de compléter un tableau au charme singulier et à l'atmosphère chaleureuse (et ce dans un caveau, six pieds sous terre, oui oui...).
Le Vin y est excellent et je vous recommande chaleureusement les pignons de poulets.
Pour ce qui est de la Programmation, il nous est proposé d'assister, à 20h30, du 2 au 20 novembre, lors d'une même soirée, à la représentation de deux pièces de Louis Calaferte : Les Miettes, une comédie intimiste et Un riche trois pauvres, une comédie baroque.
J'irai certainement voir ces deux pièces dans la première semaine de novembre, j'attends vos impressions.

La Samaritaine, 16 rue de la Samaritaine, 1000 BXL
Réservations : 511 33 95
Relâches : dimanches et lundis

Mélopée compact disc

Situé dans le quartier de la bourse, ce magasin est tout sauf un commerce ordinaire. Le propriétaire de cette boutique s'est, en effet, spécialisé dans les B.O. de films et les musiques ethniques.
  • Vous recherchez un thème peu connu d'un vieux film anglais de seconde zone, c'est vers lui que vous devez vous tourner.
  • L'atmosphère particulière des chants celtiques vous transportent, la même adresse est à conseiller.
  • Amateurs de l'objet rare, de musiques authentiques et dépaysantes, cette boutique devrait faire votre bonheur.
Le propriétaire, cool, détendu, prendra le temps de vous faire partager sa passion, ses dernières trouvailles que vous ne trouverez certes pas à la FNAC.

S'y rendre dans l'urgence, votre après-midi surchargée risque de ternir sérieusement le plaisir que vous pourriez éprouver dans un tel endroit. Il est conseillé de s'y rendre cool et détendu, les yeux grands ouverts et surtout les oreilles élargies...disponibles et curieux quoi.

De toute façon, la magie de ce lieu fait que le temps s'arrête, le terme "retard" y perd tout son sens. Je garde en mémoire ces longues après-midi passées à discuter avec "le monstre" comme nous l'appelions à l'époque...peut-être vous y croiserai-je un jour.



J'aime Bruxelles, Bruxelles m'aime...à sa manière...( la FNAC un 24 décembre fin d'après-midi, le caleçon de VDB, la kriek de chez Bellevue, le carrefour Léonard...c'est sympa ).
Il y a le chat de Geluck aussi...mais ce n'est pas tout...il y a...également...

La gare de Watermael

Située dans le sud de la ville, cette station chère à Paul Delvaux ( elle l'a inspiré pour grand nombre de ses toiles ), est une des dernières petite gare pittoresque de la ville.
Le genre de lieu entre ici et nulle part qui nous donne l'impression de pouvoir partir ailleurs, de bouger quoi...elle se situe d'ailleurs en bordure de la capitale, elle en est l'un des derniers bastions avant de voir ses portes s'ouvrir vers nos campagnes. Il s'agit en quelque sorte d'une zone frontière, ouverte sur le monde et non pas refermée sur elle-même.
Très petite, elle ne compte que deux voies, le trafic n'est pas des plus intenses et les bâtiments sont désaffectés. Pourtant il y règne comme une constante présence, une atmosphère particulière, un petit quelque chose...d'historicité.
Zone de voyage, transit spatial bien sûr mais également temporel.
Lorsque nous foulons ses pavés, nous devenons des figures, des personnages de tableaux, à la botte de ces femmes nues aux jambes infinies peuplant Watermael l'antique, sa gare en particulier. Une chose encore, l'odeur...une senteur particulière, à mille lieux de celle urinée qui hante les principales plaques tournantes de notre ville.


Non Bruxelles, tu n'es pas moche...
Rubrique bruxellophile d'un noctambule diurne...
J'aime Bruxelles, Bruxelles m'aime...à sa manière...( le Maxi GB d'Auderghem un samedi après midi , le STUUT de Marc Herman, la chanson officielle de l'EURO 2000, Mini Europe...c'est sympa ). Il y a la friterie place Jourdan aussi...mais ce n'est pas tout...il y a...également...

Le Movy

Movy...la friterie ? Que nenni...le cinéma, cinéma de quartier pour être plus précis...le dernier de la ville. Et oui, il fut un temps où Bruxelles chantait, où Bruxelles riait...en tout cas il fut un temps où, à Bruxelles, les cinémas pullulaient. Chaque quartier avait son lieu de ralliement où se retrouvaient cinéphiles ou cinéphages du samedi soir.
Le Movy, ancien cinéma du quartier de Forest est l'unique survivant de cette époque dorée, époque où le marché cinématographique bruxellois n'était pas encore étouffé par les Kinépolis ou autre UGC, véritables multinationales.
Le Movy possède une salle unique, ancienne salle de fête...où l'on est incroyablement mal assis, pire que dans une église. Ce lieu dégage pourtant une atmosphère particulière. Ce qui est notamment merveilleux, c'est la passion qui dévore le tenant des lieux. Une seule personne, un moustachu sympathique dont j'ai oublié le nom, s'occupe de tout : la vente des tickets, la projection du film, la vente des glaces et la discussion d'après film...absolument tout.
Sans subsides, ou à peu près, ce cinéma résiste, continue de nous proposer une programmation à la fois riche et hétéroclite...à mi-chemin entre cinéma d'auteur et cinéma populaire.

Le Movy, rue des Moines à Forest


Vous trouvez ci contre des liens que vous pouvez sélectionner et qui vous mèneront aux destinations prévues
Il vous est toujours possible de nous envoyer un E-mail et nous nous efforcerons de vous répondre le plus rapidement possible.


NouveauTraduction Automatique Systran

Sponsors
Etes vous un sponsor ?
Moteurs de recherche

Moteurs anglophones et francophones


Back-RetourRetour Menu
TopTop