Les Chiffres

Les statistiques de l'évolution des avortements en Belgique indiquent une hausse brute: 13.474 en 93, 13.582 en 98, 13.937 en 99,13.762 en 2000 et 14.775 en 2001.
Le «pic» de 1996 ( 14.533 )
est dépassé

( 220.000 en France) . *

11 % des IVG recensées concernent des mineures (15 % des moins de 20 ans).

Un avortement sur deux est pratiqué faute de contraception adéquate.


Le nouveau rapport de la Johns Hopkins School of Public Health (aout 2000):

2 millions de femmes deviennent enceintes involontairement chaque année parce qu'elles ne prennent pas la pilule efficacement.



Le sida en Belgique : Situation au 30 juin 2001
Après 5 années de diminution régulière, le nombre de nouvelles infections VIH diagnostiquées a augmenté de manière importante (+37%) au cours de la période récente 1997-2000.

Il y a le sida, mais aussi les autres MST: Près d'une jeune femme sur dix au Royaume-Uni a une infection sexuelle qui va pouvoir ruiner sa fertilité. Un nouveau sondage montre des niveaux élevés de chlamydia chez des femmes sexuellement actives de 16 à 25 ans - et celà chez des victimes qui pour la plupart ignorent être infectées


* Les 2 statistiques ne sont pas superposables. En raison du nombre d'habitants en Belgique il devrait y avoir eu 36.666 interruptions. En France il s'agit d'1 chiffre qui reprend les officiels et les non officiels; en Belgique il ne s'agit que des officiels. Ceci explique probablement cela !










Sida en Belgique
Explications
Chercher sur le Site par Mot clef


Mot(s) Exact(s)

Les Actions

La commission d'évaluation de la loi de dépénalisation de l'IVG du 3 avril 1990 considère qu'il est absolument nécessaire de poursuivre et d'améliorer l'effort d'information des adolescentes, aussi bien au sein qu'en dehors des écoles. Et que les méthodes anticonceptionnelles très efficaces mais mal utilisées, devraient faire l'objet d'une information continue du grand public.
Les actions de prévention actuelles sont peut-être insuffisantes.

Parmi leur stratégie de communication, beaucoup d'associations membres de l' IPPF se mettent sur internet.
Récemment l' Unione Italiana Centri Educazione Matrimoniale e Prematrimoniale (UICEMP), membre de l' IPPF en Italie a lancé le sien.
The China Family Planning Association a un énorme succès (environ 3 millions de pages par mois)

L' INAMI
et le  Ministre VDB


ont décidé de reconnaitre et de subsidier un certain nombre de centres pour la pratique des IVG. Ces centres, probablement ceux existants, inscrits ou non au GACEPHA, devront passer convention avec l'Inami d'ici au printemps 2002.
Cette convention règle le remboursement de: - l'accueil médical, psychologique et social de chaque ayant droit qui se présente au centre d'avortement, - l'exécution de l'interruption de grossesse chez la femme qui le veut réellement et pour qui la loi le permet et - un suivi de haute qualité pour la femme qui a subi un avortement.

(*) La loi stipule rigoureusement les personnes prises en considération pour une interruption de grossesse. Il ne peut s'agir que d'une femme qui, par sa situation, se trouve dans une situation de besoin et qui envisage d'interrompre sa grossesse; - soit avant la fin de la douzième semaine après la fécondation; - soit après ce délai, si le fait de mener à terme cette grossesse comporte un sérieux danger pour la santé de la future mère ou si l'on constate que l'enfant souffrira d'un mal incurable, extrêmement grave. Il restera à régler le problème financier des personnes sans couverture sociale.






La convention sera d'application au 1/1/2003.
L'IVG est financièrement pris en charge par l'INAMI.


Et puis  ?


Hit-Parade