Numéro 1 - 1e trimestre 2005


Les brèves


o Pour fêter l'adhésion de la Grèce à l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), en tant que membre associé, Athènes a été le théâtre d'une somptueuse célébration avec la tenue du 2 au 5 décembre des états généraux de la Francophonie en Grèce. Des forums, des débats, des expositions et autres manifestations culturelles ont été organisés notamment avec le concours de l'Agence intergouvernementale de la Francophonie. Il faut rappeler que le Sommet de Ouagadougou a admis la Grèce et la Principauté d'Andorre en qualité de membres associés de l'OIF ainsi que l'Arménie, l'Autriche, la Croatie, la Géorgie et la Hongrie en tant qu'observateurs.

o Deux premiers ouvrages sont parus dans la nouvelle collection " Diversité linguistique et société " lancée par les éditions CIPA de Mons (Belgique) en partenariat avec l'Agence intergouvernementale de la Francophonie. Le premier : Demain le français : Vers des stratégies diversifiées de promotion et d'enseignement, (267 pages) présente les actes d'une réunion organisée par le Réseau du français dans le monde. Le deuxième, lauréat du Prix Kadima de littérature en 2002, présente l'œuvre bilingue du conteur, écrivain, scénariste et réalisateur sénégalais Maam Daour WADE : Les restes des fils d'Adam (116 pages). Rappelons que le prix Kadima pour la valorisation des langues partenaires africaines et créole est attribué tous les deux ans.

o Les partenaires du Plan d'action pour le français dans l'Union européenne (France, Communauté française Wallonie-Bruxelles, Grand-Duché de Luxembourg et Agence de la Francophonie) se sont réunis le 16 décembre 2004 à Luxembourg pour examiner la déclinaison 2005 du plan destiné à accroître l'usage du français dans les institutions européennes. Mis en place en 2002 dans la perspective de l'élargissement de l'Union européenne, le plan d'action a bénéficié à plus de 10000 fonctionnaires, diplomates, journalistes, juristes et étudiants spécialisés dans le suivi des questions communautaires et la construction européenne.

o La troisième série de DVD de films francophones du Sud vient de paraître. Les dix nouveaux titres sont des œuvres qui ont bénéficié d'une aide à la production de la part de l'Agence intergouvernementale de la Francophonie, au titre de son Fonds de production audiovisuelle du Sud. Avec cette nouvelle série, c'est une collection de trente titres qui sont aujourd'hui disponibles.

o " Rencontres avec les talents d'Afrique " , est une initiative du groupe français Accor qui vient d'être lancée dans plusieurs hôtels parisiens transformés pour l'occasion en véritables maisons d'hôtes pour les artistes contemporains africains. Partenaire du volet cinéma de cette opération qui a été accueilli par l'hôtel Mercure Montmartre le 22 novembre 2004, l'Agence intergouvernementale de la Francophonie a proposé 8 longs métrages édités en DVD pour diffusion sur le circuit vidéo interne de l'hôtel ainsi qu'une exposition d'affiches de films. Ce partenariat original qui répond à la volonté de l'Agence de s'ouvrir au secteur privé, doit être étendu en 2005 à une trentaine d'hôtel de l'enseigne Accor sur le continent africain. Le cinéma africain peut ainsi atteindre un nouveau public intéressé par les pays qu'il visite et dont il peut découvrir la production artistique.

o Une trentaine de spectacles de théâtre, musique et danse produits par des artistes de pays francophones du sud ont effectué des tournées internationales entre septembre et décembre 2004, grâce à l'appui de l'Agence intergouvernementale de la Francophonie, au titre de son programme d'aide à la circulation des artistes. En prenant en charge les frais de voyage, l'Agence permet aux artistes francophones du Sud de franchir leurs frontières nationales et de se faire connaître auprès de nouveaux publics.

o Idrissa Soumaoro (Mali) est le lauréat 2004 du Prix RFI musiques du monde, attribué tous les ans en partenariat avec l'Agence intergouvernementale de la Francophonie et le ministère français des Affaires étrangères. Désigné le 2 décembre à Bamako (Mali) par un jury présidé par la chanteuse Rokia Traoré, le lauréat a reçu 6 000 euros et bénéficiera d'une aide de développement de carrière de 12 500 euros ainsi que d'une campagne de promotion sur les antennes de RFI.

o Pour faciliter la mobilisation de l'épargne des migrants dans l'espace francophone et favoriser son utilisation pour le développement, une cinquantaine d'acteurs de la coopération internationale, de financiers, de représentants de pays francophones en France et d'associations de migrants et de la diaspora africaine ont été réunis par l'Agence intergouvernementale de la Francophonie le 10 décembre à Paris pour examiner divers aspects de cette question. Les participants ont identifié des actions de facilitation que l'Agence pourrait mettre en œuvre : organisation de rencontres des migrants sur des thèmes plus ciblés, promotion des bonnes pratiques sur la mobilisation de l'épargne des migrants, mise en place d'un système d'information sur les opportunités d'affaires en Afrique.

o Les solutions spécifiques à la délinquance juvénile ont été évoquées au cours du séminaire organisé du 29 novembre au 3 décembre 2004 à Ouagadougou (Burkina Faso) par l'Agence intergouvernementale de la Francophonie avec le partenariat scientifique de l'Institut international des droits de l'enfant (IDE), OING basée à Sion en Suisse. Une cinquantaine de magistrats, policiers, juristes et responsables d'ONG de douze pays francophones d'Afrique ont reçu des informations et une formation dispensées par des spécialistes des droits de l'Enfant, venus de Belgique, du Canada-Québec, de France et de Suisse.

o " Les négociations sur les changements climatiques, bilan et perspectives " , premier titre de la collection Études prospectives, publié par l'Institut de l'énergie et de l'environnement (IEPF) de l'Agence intergouvernementale de la Francophonie, fait le point sur les enjeux de l'entrée en vigueur du Protocole de Kyoto. Ce document réalisé par Pierre Radanne, chargé de l'étude prospective 2030 à la Mission interministérielle de l'effet de serre en France, est mis à la disposition des acteurs du développement durable de l'espace francophone.

o Avec plus de 23 000 visiteurs, Franc-parler.org, le site pour l'enseignement et la promotion du français a connu une hausse de fréquentation de 40% du 1e décembre 2004 au 31 janvier 2005 grâce au renouvellement de ses contenus et de sa présentation. Mis en place par l'Agence intergouvernementale de la Francophonie depuis 2001 et co-piloté par la Fédération internationale des professeurs de français (FIPF) et le Centre international d'études pédagogiques (CIEP) le site propose notamment six nouveaux parcours thématiques dont " Enseigner le français avec le théâtre ", " La chanson francophone " et " Itinéraires francophones ".

o L'intégration des langues nationales dans les systèmes éducatifs des pays francophones d'Afrique a fait l'objet de deux concertations régionales organisées par l'Agence intergouvernementale de la Francophonie respectivement à Bamako (Mali, 12 - 14 octobre 2004) pour l'Afrique de l'ouest et à Kigali (Rwanda, 14 - 16 décembre 2004) pour l'Afrique centrale. Lors de ces séminaires qui ont réuni des représentants des ministères de l'Éducation, des responsables de centres de formation des maîtres, des linguistes, des chercheurs et des experts internationaux, un état des lieux de l'utilisation des langues nationales dans l'enseignement en Afrique francophone commandé par l'Agence a été présenté. Les échanges d'expériences notamment sur les politiques linguistiques, l'aménagement des langues, la formation des enseignants et le développement d'outils didactiques ainsi que les recommandations des ateliers permettront à l'Agence de définir une stratégie d'appui aux initiatives des pays en faveur de la promotion des langues nationales dans l'enseignement.

o Les rapports du PNUD sur le développement humain des 15 dernières années viennent d'être édités en français sur cédérom grâce au soutien de l'Agence intergouvernementale de la Francophonie. Cette somme d'études et de données sur tous les aspects du développement durable fait valoir notamment l'importance des composantes culturelles et linguistiques dans la conception et la réalisation des expériences de développement. Il faut souligner que le rapport 2004 du PNUD portait sur le thème : " La liberté culturelle dans un monde diversifié ".

o 16 jeunes cadres et diplomates francophones des pays du Sud et d'Europe centrale et orientale, sélectionnés par l'Agence intergouvernementale de la Francophonie pour son programme de formation à la fonction publique internationale, ont suivi du 4 au 16 janvier le premier module consacré aux institutions de la Francophonie au Centre international d'études pédagogiques de Sèvres (France). Cette formation se poursuit jusqu'au 8 juillet successivement à l'Institut des relations internationales du Cameroun (Yaoundé), à l'École nationale d'administration (Paris et Strasbourg) et à l'Institut des Nations unies pour la formation et la recherche/ UNITAR (Genève).

o Une concertation sur l'aide publique au développement, organisée conjointement par le Secrétariat du Commonwealth et l'Agence intergouvernementale de la Francophonie, a réuni les 17 et 18 janvier à Londres des experts du Sud en aide publique au développement et certains ambassadeurs des pays ACP (Afrique, Caraïbe et Pacifique) francophones et anglophones. L'objectif de cette réunion était de permettre aux pays bénéficiaires d'échanger et de débattre sur la nouvelle architecture de l'aide (volume, efficacité, coordination, amélioration des politiques et des instruments, rôle des institutions internationales de financement). Les échanges entre les participants ont donné lieu à diverses propositions pour des actions liées à la réduction de la pauvreté, l'annulation de la dette des pays du sud, la réduction du coût des transactions et mis en évidence le rôle de facilitation que pourraient jouer l'Agence et le Secrétariat du Commonwealth.

o Un disque compact triple, compilation de musiques de pays francophones d'Afrique, du Moyen Orient et de l'océan Indien a été produit à l'occasion du Marché international du disque et de l'édition musicale (MIDEM, Cannes - France, 23 - 27 janvier), par l'Agence intergouvernementale de la Francophonie en collaboration avec le Conseil francophone de la chanson. Une trentaine de sociétés de production phonographique de 15 pays francophones ont été invitées à présenter leurs produits au MIDEM sur le stand de l'Agence qui assure ainsi, pour la huitième année consécutive, la promotion des musiques du monde francophone.

o 27 entrepreneurs du secteur de la musique de 8 pays francophones d'Afrique de l'ouest ont participé à un séminaire de formation organisé par l'Agence intergouvernementale de la Francophonie à Dakar (Sénégal, 13 - 18 décembre 2004). Producteurs, compositeurs, distributeurs et artistes ont suivi les interventions théoriques et méthodologiques en matière de formulation de projets et gestion d'entreprises culturelles, assurées notamment par des experts des pays du Sud, d'HEC Montréal et de l'Agence.

o " Gouvernance de l'Internet " et " Langues africaines et logiciels libres : la créativité au service de la renaissance africaine " sont les thèmes des deux ateliers organisés par l'Agence intergouvernementale de la Francophonie à la veille de la Conférence régionale préparatoire africaine pour la deuxième phase du SMSI (Sommet mondial sur la société de l'information) qui s'est tenue les 28 et 29 janvier à Accra (Ghana). L'Agence continue de s'impliquer, à travers son Institut francophone des technologies de l'information et de la formation (Intif) dans les actions préparatoires au SMSI, notamment en appuyant les représentants des réseaux d'expertise et de la société civile francophones pour qu'ils puissent apporter leur contribution aux travaux et aux négociations lors des concertations régionales et internationales.

o Une vingtaine de dirigeants d'archives nationales de pays francophones d'Afrique et de l'océan Indien se sont réunis du 6 au 10 décembre 2004 dans les locaux de l'Institut francophone des technologies de l'information et de la formation à Bordeaux (France). Organisée par le Conseil international des archives en partenariat avec l'Agence intergouvernementale de la Francophonie, cette rencontre visait notamment au renforcement des capacités nationales à travers une politique de partenariat et de coopération régionale et internationale. Elle a permis de mettre en place des structures régionales francophones de partenariat archivistique et de définir des projets de coopération communs.

o Le Quotidien du Sénégal obtient un soutien financier d'un montant de 30 000 € de l'Agence intergouvernementale de la Francophonie pour mettre en œuvre ses projets de développement interne. Ce journal a été sélectionné par la commission du Fonds d'appui à la presse francophone du Sud lors de sa dernière réunion de sa commission à Ouagadougou (Burkina Faso) en décembre 2004. Il pourra, grâce à cette contribution rénover son matériel prépresse, acquérir de nouvelles technologies numériques et améliorer la protection de ses équipements.

o Une contribution francophone au bilan de la situation des femmes dans le monde 10 ans après la Conférence de Pékin a été présentée par les délégations francophones participant à la réunion d'examen et d'évaluation décennale de la plateforme d'action de Pékin, qui se déroule du 28 février au 11 mars 2005 au siège des Nations unies à New York. Cette contribution qui confirme l'engagement de la Francophonie pour la promotion des femmes et l'égalité des genres, a été adoptée par les délégations des Etats et gouvernements francophones lors de la réunion de concertation organisée à l'initiative de l'Agence intergouvernementale le lundi 28 février à New York. La réunion a été présidée par Mme Nicole Ameline, ministre française de la Parité et de l'égalité professionnelle avec la participation notamment de Mme Anne-Marie Lizin, Présidente du Sénat de Belgique, que le Secrétaire général de la Francophonie, M. Abdou Diouf a désignée pour le représenter à cette occasion.

o Les trois lauréats du Prix Kadima pour la valorisation des langues africaines et créoles ont reçu leur distinction à Mahé (Seychelles) le 21 février, journée internationale de la langue maternelle. François-Xavier Gasimba Munuzero (Rwanda), prix des langues pour son ouvrage Inganzo y'ubwantditsi, outil didactique sur la création littéraire en langue kinyarwanda, Théresia Dick (Seychelles), prix de littérature pour son roman en créole Koze mirak et Marcel Kalunga Mwela (République démocratique du Congo) prix de traduction pour son adaptation en swahili de la pièce de théâtre Le roi s'amuse de Victor Hugo ont reçu chacun une dotation de 4 645 euros (trois millions de francs CFA) et bénéficieront de la publication de leur œuvre primée. Attribué tous les deux ans par l'Agence intergouvernementale de la Francophonie, le Prix Kadima, du nom d'un linguiste congolais qui a joué un rôle important dans la recherche sur les langues locales, récompense des œuvres inédites dans l'une des langues transnationales africaines ou créoles.

o Avec sa contribution de 300 000 euros au Fonds de solidarité numérique, la Francophonie a été citée lors du 2e Comité préparatoire (Prepcom 2) du Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI) qui s'est tenu à Genève du 17 au 25 février, comme la seule organisation internationale ayant contribué à ce fonds. L'Agence intergouvernementale de la Francophonie a permis en outre à 15 représentants de la société civile, venus de 10 pays francophones de participer aux travaux de la Prepcom 2.

o Les présidents de cours suprêmes des pays francophones d'Afrique se sont retrouvés les 3 et 4 février à la Cour de cassation de Paris, pour une conférence sur la contribution du droit au développement durable. Organisée à l'initiative du Programme des Nations unies pour l'environnement, avec le concours de l'Agence intergouvernementale de la Francophonie, cette manifestation s'inscrit dans un processus visant à engager les juges dans la mise en oeuvre effective des instruments juridiques - internationaux et nationaux - de protection de l'environnement, dans la perspective du développement durable, entamé au Sommet mondial de Johannesburg en août 2002.

o 12 des 20 longs métrages sélectionnés en compétition officielle au Fespaco (Festival du cinéma panafricain de Ouagadougou-Burkina Faso) qui tient sa 19e édition du 26 février au 5 mars 2005 autour du thème " Formation et enjeux de la professionnalisation " ont bénéficié du soutien de l'Agence intergouvernementale de la Francophonie au titre de son Fonds francophone de production audiovisuelle du sud. Fidèle partenaire de ce rendez-vous incontournable du cinéma africain, l'Agence est également présente au Marché international du cinéma et de l'audiovisuel (MICA) qui se tient en marge du Fespaco. Par ailleurs, elle organise - avec l'association Cinéma numérique ambulant - des projections en numérique de films africains dans les quartiers de Ouagadougou, en puisant dans la collection de DVD qu'elle a produits.

o Le film lauréat de la Bourse francophone de promotion internationale d'un film du Sud 2004, Tenja, du réalisateur marocain Hassan Legzouli est sorti le 2 février dans une vingtaine de salles en France. Le producteur et le distributeur ont mis à profit la dotation de 80 000 euros qu'ils ont reçue de l'Agence intergouvernementale de la Francophonie au titre de cette bourse, pour réaliser une campagne promotionnelle (affichage, tirage de copies, relations médias...)…

o 20 films et productions télévisuelles mis en chantier
dans 11 pays francophones du Sud, représentant au total 54 heures de diffusion, recevront une aide globale de 823 000 euros de l'Agence intergouvernementale de la Francophonie, au titre de son Fonds francophone de production audiovisuelle du Sud. 16 projets bénéficieront d'une aide à la production : 4 longs métrages et 12 œuvres télévisuelles (dont 3 documentaires, 6 séries, 2 téléfilms et 1 magazine). Enfin 3 œuvres recevront une aide à la finition tandis qu'une œuvre recevra une aide au développement.

o L'étude sur le climat de l'investissement dans la zone CEMAC (Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale), réalisée par l'Agence intergouvernementale et la Cnuced, a été présentée en marge de la réunion annuelle des Chefs d'État de la zone CEMAC qui s'est tenue à Libreville (Gabon) du 7 au 9 février 2005. Le Sommet a recommandé la création d'un comité de suivi chargé d'approfondir et de compléter certains aspects essentiels sur les difficultés qui brident les investissements dans la zone CEMAC, avant de passer à la mise en œuvre d'un plan d'action.

o Les actes des premières journées francophones de l'évaluation qui se sont déroulées les 16 et 17 septembre 2004 à Paris viennent d'être publiés sous forme d'un fascicule de 150 pages par l'Agence intergouvernementale de la Francophonie. Soulignant la place grandissante de l'évaluation dans les politiques publiques dans le monde et de la nécessité pour les organisations multilatérales d'apporter la preuve du bon usage des fonds publics, cet ouvrage présente notamment un état des lieux de l'évaluation dans l'espace francophone et le programme de renforcement des capacités en évaluation des pays francophones du Sud, lancé par l'Agence en 2004.

o Des députés venus de France, de Suisse, du Cameroun et du Gabon se sont rendus aux Comores pour y participer à un séminaire de l'assemblée parlementaire de la Francophonie. Le député français Richard Cazenave, le Camerounais Bernard Bouba Samali, le Gabonais Marcellin Eve Ebang et le conseiller national suisse Jean Fattebert devaient participer à Moroni au séminaire consacré au " fonctionnement d'un parlement fédéral et au fonctionnement des parlements régionaux ", avec les 88 députés comoriens de l'Assemblée de l'Union et des Assemblées des îles, a précisé l'Assemblée dans un communiqué. L'Assemblée parlementaire de la Francophonie organise ce genre de rencontre deux fois par an depuis 1994, en partenariat avec l'agence intergouvernementale de la Francophonie.


Retour en haut de page