Numéro 1 - 1e trimestre 2005


JMéssi ampil Haïti manman libété


" Si nous avons tenu à être avec vous en cette Journée internationale de la Francophonie, c'est surtout pour vous exprimer notre solidarité. " Le lieu était bien nommé pour une déclaration politique, un signe de solidarité : la place des Héros de l'Indépendance. Dans son discours de Port-au-Prince, à l'occasion de la Journée Internationale de la Francophonie, le Secrétaire général de l'OIF, Abdou DIOUF a voulu apporter à Haïti et à son peuple un message fort.

" Toutes les grandes civilisations du monde sont et seront celles qui auront laissé à la postérité de grandes leçons de liberté et de solidarité. La Francophonie veut mêler sa voix à celles de toutes les instances du monde d'aujourd'hui qui veulent donner corps et âme à cette grande exigence de notre temps. Comment la Francophonie ne s'y engagerait-elle pas ? Cette Francophonie, notre Francophonie dont l'origine et la raison d'être s'enracinent dans le pluralisme, qui veut dire tolérance et acceptation de l'autre, dans la solidarité qui se manifeste concrètement à travers le cheminement déjà plus que trentenaire des peuples et des gouvernements qui ont décidé de bâtir ensemble un avenir de paix.

Pour avoir beaucoup donné à la Francophonie et à la Négritude, Haïti doit, maintenant qu'elle en a plus que besoin, recevoir de ses frères de la communauté francophone, la présence et la parole d'amitié pour raviver la flamme immortelle de sa culture.
Ce que j'admire et qui me donne confiance en l'avenir de Haïti c'est cette volonté de vivre qui habite l'âme des esprits tenaces voués à créer un ordre meilleur, au service de l'Homme. Haïti est une part trop emblématique de ce que nous constituons dans la Francophonie et dans les autres ensembles internationaux pour ne pas souffrir de sa souffrance, avoir peur de ses angoisses et sourire chaque fois que nous l'aurons vu relever la tête. []

Dans ces moments de grande incertitude, la Francophonie doit,la première, dire qu'elle est à vos côtés et qu'elle fera entendre sa voix dans toutes les tribunes du monde pour que Haïti renoue avec la paix et s'engage définitivement dans la voix qui mène à la stabilité et au progrès, dans la liberté et dans la démocratie.
J'ai le plaisir et l'honneur de vous dire que, par ma voix, des millions de voix francophones formulent cette prière. Elles expriment aussi cet engagement à ne jamais vous laisser seuls, à vous dire, parce que nous sommes de la même famille, que nous crierons partout que nous sommes tous des haïtiens condamnés à cheminer toujours ensemble. Puissions-nous voir très bientôt se lever sur cette terre que nous aimons tant, la transparence de l'aube d'un jour nouveau.

Bonne fête de la francophonie et Méssi ampil Haïti manman libété (merci Haïti terre de la liberté) "


 

Retour en haut de page