Numéro 1 - 1e trimestre 2005


Journée internationale de la Francophonie
En Haïti pour la célébration officielle du 20 mars
Solidarité et soutien à la démocratie


En signe de solidarité avec Haïti qui, suite aux bouleversements politiques de 2004, mobilise ses forces vives pour donner toutes ses chances au processus de transition démocratique, l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) avait choisi d'organiser la célébration officielle de la Journée internationale de la Francophonie à Haïti. Abdou Diouf, Secrétaire général de l'Organisation internationale de la Francophonie, s'est rendu à Port-au-Prince pour une visite officielle du 19 au 22 mars 2005.

En marge de cette visite officielle, le programme de la célébration comprenait notamment :
le Festival international du conte et de la chanson francophones (10-24 mars), organisé par le ministère haïtien de la Culture avec le soutien de l'Agence intergouvernementale de la Francophonie, avec un concours de contes et de chansons francophones ; une table ronde sur les transitions démocratiques, organisée par la Délégation aux droits de l'Homme et à la démocratie (DDHD) de la Francophonie, réunissant les représentants des différents acteurs concernés dans les milieux de la politique, des médias, de l'université et, plus largement, de la société civile.

L'Agence universitaire de la Francophonie (AUF) présentait à l'Université de Port-au-Prince le premier tome des Œuvres complètes de Jacques Roumain (collection " Archives ") une édition savante et annotée de 1689 pages, qui réunit toute la production littéraire du romancier, poète, journaliste et homme politique haïtien (1907-1944). Avant de se rendre en Haïti, Abdou Diouf devait rencontrer Aimé Césaire à Fort-de-France (Martinique) et effectuer des visites officielles à Sainte Lucie et à La Dominique pour des entretiens avec les hautes autorités de ces deux Etats membres de l'Organisation internationale de la Francophonie. OIF

LA VOIX DU PEUPLE ET LE CHANT DU PAYS


Elle entame une carrière prometteuse en Belgique. Elle a fait une première partie remarquée de la fête de la Francophonie à Bruxelles. Cette chanteuse haïtienne, qui a découvert en exil la richesse de son folklore, veut devenir la voix de ces oubliés du bout du monde. Interview en pages intérieures.

 





Haïti : un peuple convivial et les barrières de la violence.

 

 

 

 

Retour en haut de page