Brabant Wallon Brabant Vlaams Brabant

Au 11e siècle, le Duché de Brabant avait été constitué par l'union de plusieurs Comtés, au profit du Comte de Louvain. En 1430 il passa au Duc de Bourgogne, Philippe le Bon, et ensuite aux Habsbourg d'Autriche, puis d'Espagne. Ceux-ci reconnurent en 1609 aux Provinces-Unies la possession de sa partie septentrionale, qui subsiste actuellement aux Pays-Bas sous le nom de Noord-Brabant. Sous l'occupation française, de 1796 à 1815, le Brabant constituait le "Département de la Dyle".

La Province de Brabant, telle qu'elle fut définie après l'indépendance de la Belgique en 1830, s'étendait sur 3283 km². Située au centre du pays, elle entourait Bruxelles, Capitale du Royaume. Cependant, cette Province ne représentait plus qu'une partie d'une région beaucoup plus vaste, partagée depuis entre la Belgique et les Pays-Bas, et riche d'une histoire mouvementée.

Plus récemment, en 1995, la Province a été divisée en deux parties. La partie nord, comprenant les populations de langue flamande, constitue maintenant la Province dénommée "Vlaams-Brabant", et la partie sud, d'expression française, est devenue le "Brabant Wallon".

Nil St-Martin, Église
(photo R.Herbigniaux)
L'actuel Brabant Wallon, qui couvre un territoire de 1090 km² et compte 342.000 habitants, est situé à l'ouest des riches terres de la Hesbaye, région agricole défrichée depuis des siècles. Jusqu'au milieu du 20e siècle, on y cultivait surtout le blé et la betterave sucrière. Depuis lors, l'agriculture a perdu de son importance. Diverses activités industrielles se sont développées et de nombreuses zones résidentielles ont été créées.

Le Brabant, à la limite de deux langues et de deux cultures, a été au cours des siècles une terre d'échange entre populations. On en veut pour preuve le mélange de noms francophones et flamands de part et d'autre de la "frontière linguistique", ainsi que les mariages entre communautés, ce qui est le cas des origines de ma famille.

Walhain, Maison de Vincent Herbigniaux

Ma branche paternelle Herbigniaux trouve son origine dans la région de Meux, Liernu et St Germain. Certains ont ensuite migré vers Grand-Leez et Walhain. Un autre groupe, à Marbais, s'est déplacé vers Nil St Vincent et également Walhain. Il n'y a aucun Herbigniaux à Walhain avant 1800. D'autres noyaux se trouvent à Chastre et Tourinnes-la-Grosse / Beauvechain. Dans le stade actuel des recherches, il n' a pas été possible d'établir un lien entre ces divers groupes. On trouve aussi ce même patronyme dans la région de Charleroi. Il s'agit sans doute d'une souche plus récente, attirée par le développement industriel.

Vossem, Église
Détail de la porte
(photo R.Herbigniaux)
Ma branche maternelle Dewit est d'origine flamande, à Vossem et ensuite Huldenberg. Guillaume Dewit, en 1790, s'est marié à St Lambert-Libersart, et a assuré une abondante descendance, notamment une branche très importante émigrée aux USA en 1856, sur laquelle une recherche est en cours (voir Emigration).

Pour en savoir plus sur le Brabant, visitez les sites Web :

http://www.brabantwallon.be
La Province du Brabant Wallon. Economie, tourisme, histoire, villes, culture (musées, bibliothèques, théatre...). Université de Louvain-la-Neuve. En 4 langues.


http://www.vl-brabant.be
La Province du Brabant Flamand. En 4 langues.

http://www.walhain.be
Commune de Walhain, regroupant les anciennes communes de Walhain St Paul, Tourinnes St Lambert et Nil St Vincent St Martin, où se trouve le centre géographique de la Belgique. En français.

http://www.wavre.com
Ville de Wavre. Affaires, culture, histoire. En français.

Huldenberg, Église
Cadran solaire
(photo R.Herbigniaux)
Château-ferme de Corroy-le-Grand
Porche d'entrée
(photo R.Herbigniaux)