Roisinbar

LA BARONNIE DE ROISIN  

1.        Situation géographique de la seigneurie

Commune de la province de Hainaut située à 27 km de Mons , à la frontière franco-belge dans les Hauts-Pays , à mi-chemin entre Valenciennes et Bavay .

2.         Etymologie – Toponymie du lieu

Racernus (600-700) ; Resinus (965) ; Roisini  (1084) ; Rosgin  (1096) ; Roysin  (1186) qui signifie "raisin"

Roisin date du VIIe siècle. La seigneurie de Roisin, du point de vue féodal, relevait de la terre de Chièvres . C’était l’une des quarante-quatre baronnies du Hainaut dont les seigneurs avaient le droit de porter bannière. Après avoir appartenu pendant près de dix siècles à cette famille qui portait son nom, elle passe dans celle des La Fosse , La Tramenie , Saint-Aldegonde et Louvencourt.

Principaux fiefs relevant de la seigneurie de Roisin
Blaregnies  : est le siège d'une des douze pairies du Cambrésis qui formait jadis une enclave dans le pays de Hainaut . Certains seigneurs de Roisin ont établi leur résidence à Blaregnies  : 
- Alard de Roisin (1049) et de Blaregnies
- Baudry de Roisin (1222-1253) qui résida à Blaregnies
- Alard de Roisin (= 1308)

Blaregnies passe ensuite aux Barbançon , aux Werchin , au Melun (Antoing ), aux Franeau de la Gommegnies et aux Duval .

Autres fiefs : Meauraing, la Flamengrie , Audregnies , Reumont (Cateau Cambrésis ), Rongy (Antoing ), Celles, seigneuries de Ploich , de la Barre , de la Houlette

 3.         Armes des premiers seigneurs

« bandé de six pièces d’argent et de gueules »
Alard, en 1293, brisait ses armes d’une bordure d’or

Dans le sanctuaire de Roisin , devant l’autel de Saint-Ghislain , le cimier des armoiries des seigneurs de Roisin se composent d’un singe au naturel accroupi tenant en main une grappe de raisin et de l'autre : « bandé de gueules et d’argent de six pièces »

C'est à la disparition de Baudry XXVI qur fut érigé le magnifique mausolée de haut style qui occupe le centre de la chapelle funéraire, annexe de l’église de Roisin.

Son inscription remémore à la fois son antiquité et le prodige « du temps de Monsieur Saint-Ghislain par les mérites duquel la Dame duduit (baron) de Roisin lors fut délivrée de son fruct masculin auquel il imposa le nom de Bauldry ».  En latin Baldericus, baldricus.

Eléonore : ° 1548 - 1603

Baudry    : °          - 1607                                                  

4.         Cri d’arme : Roisin

5.         Généalogie succincte des seigneurs de Roisin

Il y eut de nombreuses générations de Baudry de Roisin , le premier étant l’enfant du miracle (voir légende de Saint-Ghislain ). Les particularités des premiers seigneurs de Roisin ne sont pas connues et occupent une période de ± 300 ans.

1ère génération : Baudry 1er du Riom vivait en 976 et a épousé Alix.
2ème génération : Allard de Roisin (= en 1049), seigneur de Roisin et Blaregnies , pair du Cambrésis . Il eut trois fils.
3ème génération : Baudouin de Roisin , seigneur de Roisin en 1124, épouse Agnès de Cysoing . Assiste au tournoi d’Auchin en 1096.

4ème génération Baudry de Roisin épouse Jeanne d’Antoing qui portait "de gueules au lion d’argent armé et lampassé d’or"

5ème génération : Baudry de Roisin épouse la veuve de Gérard de Roisin; il accompagne Gilles de Chin à l’expédition en Terre Sainte. 

6ème génération : Baudry de Roisin épouse Béatrix de Mons qui portait "de gueules au château d’argent". Il fait partie de la cinquième croisade en compagnie de Baudouin VI de Hainaut , en 1200*. Béatrix est la fille de Gossuin de Mons et de Béatrice de Rumigny , petite-fille de Baudouin de Jérusalem , comte de Hainaut et de Flandre
7ème génération : Baudry de Roisin , chevalier, banneret du Hainaut , mort à Valenciennes en 1271. Il a épousé Agnès de Jausse (Jauche ) qui portait : « de gueules à la fasce d’or, au chef vivré du même »
8ème génération : Baudry de Roisin , chevalier, banneret du Hainaut (= 1318) a épousé Mahaut de Vierne qui portait : «de sable au lion d’argent »
9ème génération : Baudry de Roisin connu en 1281. Il scelle les lettres de Jean d’Avesnes qui conserve les privilèges de la ville de Valenciennes . Il épouse Péronnes de Saint-Amand (= 1312) qui portait « d’or fretté de sable, au chef du même, chargé de trois besants d’or ». Leur fils, Alard, sire de Blaregnies , pair du Cambrésis , décède en 1308 et est inhumé aux Cordeliers de Valenciennes.
10ème génération : Baudry de Roisin , chevalier, banneret, seigneur de Petit- Wargnies , épouse :
1 . une dame d’Ecaussines qui portait « d’or à trois lions de gueules 
 2° Elisabeth de Resnes qui portait : « d’argent au chef de gueules »
 3° Mahaut de Barbenson qui portait « d’argent à trois lions de gueules »
11ème génération : Baudry de Roisin , chevalier, banneret, mort sans enfant. A épousé Marguerite de la Vigne qui portait « d’or à trois macles de gueules"
 Marguerite de Molenbaix portait « fascé d’argent et d’azur de dix pièces, au chevron de gueules brochant sur le tout ».

Un Jehan de Roisin est présent, en 1380, lors de la rédaction des statuts de la confrérie Saint-Georges à Mons par Guillaume de Bavière , comte d’Ostrevent .

12ème génération : Baudry de Roisin , seigneur de Rongies, grand bailli de Hainaut . Il épouse Jeanne de Sars qui portait « d’or à la bande de gueules chargée de trois lions d’argent ». Il est un des généraux d’Albert de Bavière . Il part en Frise venger la mort de son oncle Guillaume, accompagné des seigneurs d’Havré , de Boussu , de Trazegnies et d’Audregnies . Baudry de Roisin est présent en 1427 lors de la rédaction de la charte qui reconnaît le duc Jean IV de Brabant , époux de Jacqueline de Bavière, comme comte de Hainaut.
13ème génération : Baudry de Roisin , seigneur d’Angre , Meaurain , Flamengrie . Epoux de Jeanne de Hénin-Liétard en 1435 qui portait : "de gueules à la bande d’or"
14ème génération : Baudry de Roisin , seigneur de la Flamengrie, Meaurain , Angre . Gouverneur d’Ath en 1520. Il épouse, en 1514, Margdeleine de Montmorency , fille de Jean et Jeanne de Berghes qui portait "d’or à la croix de gueules accompagnée de 16 alérions d’azur"
15ème génération : Baudry de Roisin , seigneur d’Angre , Meaurain . Epoux de Guillemette de Revel , dame d’Audregnies , fille de Louis de Revel et de Louise de Lannoy , dame d’Audregnies, qui portait "d’azur au chevron d’or et au chef du même"

16ème génération : Baudry de Roisin , seigneur de Praetz , Wastinnes , Angre , Oncleide , Beauvort , Ursal , etc. Il épouse Eléonore de Hénin-Liétard , fille de Jean de Henin-Liétard et d’Anne de Bourgogne , morts au début du XVIIe siècle, précédés dans la tombe par leurs trois enfants. Mausolée aux deux gisants dans l’église de Roisin. Jean de Roisin, frère du précédent, meurt six mois plus tard à Château-Thierry . Fin de la branche aînée des seigneurs de Roisin.

Légende

Ghislain de Grèce , venu évangéliser le Hainaut et la région de Cambrai en France , sauve la femme du seigneur de Roisin sur le point de devenir mère dans des conditions très pénibles et en péril de mort.
Ghislain fait placer sa ceinture en peau d'âne, comme un baudrier, sur le ventre nu de l’épouse du seigneur et bientôt celle-ci fut délivrée. On appela l’enfant, qui était un garçon, Baudry du nom du baudrier sauveur. Ainsi commence la lignée des Baudry de Roisin .
_____________________________________________________________________________________________________________
* Baudry VII fit cultiver le vin de Chypre provenant des ceps ramenés de cette île par les croisés.

Retour sommaire
Retour page d'accueil