Leuzebar

LA BARONNIE DE LEUZE

1.         Situation géographique

 Ville  située en province de Hainaut  sur la route N 7 entre Tournai  et Ath . 

2.         Etymologie- toponymie de la localité

Lutosa (802) qui signifie "terre boueuse", Lintosa (807), Lodousa (1070), Leusa (1225), Lose (1268), Luthosensis (1277), Leuse, Leuze  (du XIIe au XVIIIe siècle). Actuellement, c'est l'orthographe du 18e siècle qui a prévalu.

3.         Armes des premiers seigneurs    

Les premiers Avesnes , seigneurs de Leuze , descendent des Rumigny  qui portaient :  "d'or à la bande de gueules".
La famille de Châtillon  et en particulier Jacques de Châtillon (> 1301) avait comme armes : de gueules à trois pals de vair, au chef d'or chargé d'une fleur de lis au pied coupé (ou issant) de sable"
La maison de Bourbon  portait :"d'azur semé de fleurs de lis d'or, à la bande de gueules chargée de trois lionceaux d'argent"
Le comte de Saint-Genois indique comme armes : "d'argent billeté d'azur à un lion à la queue fouchue du même, armé et lampassé de gueules"

4.         Cri d'arme : famille de Châtillon  criait "Chastillon "        

5.         Généalogie succincte des premiers seigneurs de la localité

Saint-Amand  fonde un monastère dans le vieux Leuze  qui est considéré comme le berceau de la ville.

Au temps de Charlemagne, Leuze  fait partie du Burbant  (Brabant ). Lors du partage de 870 entre les héritiers de Charlemagne, cette localité appartient à Charles le Chauve. Ce pagus est donné, par la suite, à Gérard de Roussillon , prince de Bourgogne , qui en est dépossédé au profit d'un seigneur appelé Barzain. C'est Gérard de Roussillon qui est à l'origine de la fondation d'un monastère de l'ordre de Saint-Benoît à Leuze.     

En 1020, Guéric le Sor, seigneur d'Avesnes , s'empare de Leuze  par la force en prétextant être l'héritier de Gérard de Roussillon.

Guéric 1er le Sor épouse une fille de Rasson de Chièvres  et décède vers 1065. Seigneur assez remuant et souvent en conflit avec le comte de Hainaut  et la ville de Tournai , il fortifie Leuze  et également Grammont  et Lessines . Plus tard, il finit par rendre hommage au comte de Hainaut.

Avant 1057, la rive droite face à la ville de Tournai  était une avouerie exercée par les châtelains de Leuze  au nom des comtes de Flandre.

Guéric II le Barbu fils du précédent, abandonne Leuze  pour s'établir à Fayt.       

Thiery 1er succède à son père Guéric 1er. En 1085, il épouse Ode de Roucy  et est assassiné par Isaac de Berlaimont  en 1106, lors d'une chasse dans la forêt de Mormal . Le couple n'a pas d'héritier.

Gossuin d'Oisy  dit le Borgne succède à son oncle et décède sans postérité. A la fin de sa vie, il se fait moine et décède à Liessies  en 1128.

Walter 1er d'Oisy  (†1147) succède à son oncle Gossuin et son épouse Ode de Mortagne  lui donne cinq fils et quatre filles. Il est le fils de Fastré d'Oisy et d'Ide d'Avesnes.

Nicolas 1er d'Avesnes  est le fils de Walter 1er qui prend le patronyme d'Avesnes. Il épouse Mathilde de la Roche  et décède après 1167.

Jacques d'Avesnes  est le fils aîné de Nicolas. Il épouse Ameline de Guise  qui lui donne quatre fils et quatre filles. Jacques d'Avesnes prend souvent le parti du comte de Flandre  contre Baudouin V de Hainaut son suzerain. Il donne même la localité de Leuze  à Philippe d'Alsace  en 1184.

Il est tué à la bataille d'Arsur  en Palestine en 1191.

Walter II d'Avesnes  Walter (ou Gautier) épouse Marguerite, fille aînée de Thibaut V, comte de Blois . Il scelle la chartre des lois du Hainaut  en 1200. Walter participe aux croisades en 1218 et décède en 1248, sans héritier légitime mâle. La seigneurie de Leuze  passe dans la maison de Châtillon .

Notons que le frère de Gautier (Walter II) s'appelle Bouchard d'Avesnes  et est l'époux de Marguerite de Constantinople  en 1214.

Toutefois, le mariage est dissout car Bouchard étant sous-diacre est normalement voué au célibat. C'est un de leurs deux fils, Jean d'Avesnes , qui devient finalement comte de Hainaut  malgré l'opposition de sa mère Marguerite.

La maison de Châtillon

Marie d'Avesnes , fille de Gautier II, épouse, en 1225, Hugues 1er, seigneur de Châtillon -sur-Marne, deuxième fils de Gaucher de Châtillon, comte de Saint-Pol . Elle meurt avant son père en 1241 en laissant plusieurs enfants dont l'aîné Jean qui devient seigneur de Leuze  en 1248.

Jean 1er de Châtillon , seigneur de Leuze  épouse Alix de Bretagne , fille du duc Jean 1er de Bretagne. En 1278, il cède Leuze et Condé  à son neveu Guy de Châtillon, comte de Blois .

Guy de Châtillon  hérite, de son oncle Jean, de la seigneurie de Leuze  en 1280. Son épouse est Mathilde de Brabant  qui lui donne plusieurs enfants. Guy décède en 1289.

Hugues II de Châtillon,  fils aîné de Guy, devient pair de Leuze  et épouse Béatrix de Flandre . Hugues II hérite du comté de Blois , de Dunois  et de la seigneurie d'Avesnes  de sa cousine Jeanne de Châtillon qu'il partage avec ses frères. Son frère Jacques reçoit les terres de Leuze et de Condé .

Jacques 1er de Châtillon  et de Saint-Pol  est l'époux de Catherine de Carenci  qui lui donne un fils Hugues III.. En 1296, Philippe le Bel, roi de France , charge deux échevins de la ville de Tournai  d'interroger Jacques au sujet de certains méfaits. Il est tué à la bataille des Eperons d'Or en 1302.

Hugues III de Châtillon  succède à son père en 1301 et décède en 1329. Son épouse Jeanne d'Argès  ne lui donne qu'une fille unique qui épouse un Bourbon  en 1341; ce faisant, la seigneurie de Leuze  entre dans cette maison.

La maison des Bourbon

Jeanne de Châtillon  devient l'épouse de Jacques 1er de Bourbon , troisième fils de Louis 1er, duc de Bourbon, qui devient seigneur de Leuze  et de Condé en 1341 . Il décède en 1362 et sa femme en 1371.

Eléonore de Bourbon , fille unique de Jacques II de Bourbon, porte la seigneurie de Leuze  dans la maison d'Armagnac  lors de son mariage avec Bernard d'Armagnac en 1428.

En 1481, le comte Jacques de Savoie  devient le seigneur de Leuze.

Leuze  retourne aux Bourbon  en 1503 et enfin, Antoine de Lalaing  achète la seigneurie de Leuze en 1530 à l'empereur Charles-Quint.

Le mariage de Gabrielle de Lalaing  avec Charles, comte de Salm , Wild  et Rhingraff  fait entrer Leuze  dans cette famille jusqu'en 1794.

Les châtelains de Leuze

Les pairs de Leuze  ont rarement occupé la localité, se contentant du titre et des revenus de la seigneurie. Leuze a donc été souvent gouverné par les châtelains dont la fonction était le plus souvent héréditaire. Les châtelains de Leuze, vassaux directs du comte de Hainaut , n'y exercent qu'un titre d'avoué des droits domaniaux de Saint-Brice  à Tournai  et des chauffours (fours à chaux).

Par ailleurs, d'après le comte P.-A. du Chastel de la Howarderie, à la fin du XIIe siècle, une famille portant le nom de Leuze  et probablement issue d'un bâtard ou un cadet d'Avesnes , devient la branche des échevins maires héréditaires de Leuze.
_____________________________________________________________________________________________________________________ Bril-Dewitte : Leuze à travers les âges – pp17, 18, 26, 27 et 30
Chenaye (François de la ) : dictionnaire de la noblesse – T. 8
Delcambre Etienne : relations entre Jean II d'Avesnes et le roi de France Philippe le Bel
Rolland Paul : Histoire de Tournai, p. 48
Saint-Genois (Joseph de) : armoiries et cris du comté de Hainaut – p. 2
Vinchant (Fr.) : Histoire du comté de Hainaut, tome VI pp. 44-46

Retour sommaire
Retour page d'accueil