LENS

La pairie de Lens (en Hainaut) 

      1.      Situation géographique

             Ville située en province de Hainaut sur la N 56 entre Mons  et Ath.

      2.   Etymologie- toponymie de la localité

Lens  (972), Lans ou Lins (1065), Lensis (1070), Lansium (1072), Lentiacum. L'étymologie de Lens n'est pas bien établie et varie d'un auteur à l'autre, par exemple : Chotin écrit que Lens est une variante du celtique Lein = colline 1

Pour l'abbé Petit, il proviendrait du germanique Leens = endroit près d'un marais.  L'auteur A.Vincent propose Lentius, nom de famille d'origine romaine 2

      3.   Armes des premiers seigneurs

           

D'après le comte de Saint-Genois, les premiers seigneurs seraient issus de la première race des Rumigny  de Mons avec comme armes : "d'or à la bande de gueules"3
Jean de Lens , seigneur de cette localité ainsi que d'Herchies , porte en 1294 : "de gueules à trois lions d'argent, armés, lampassés et couronnés d'azur"4, 5
Les Gavre  portaient les mêmes armes mais avec une bordure engrêlée de sable6, 7
Arould II de Gavre Hérimez portait « d’or au lion de gueules, armé, lampassé et couronné d’azur à la bordure engrêlée de sable »


Dans l'album de Croÿ , T. VI, le "village de Lens " a comme armes : "de gueules à trois lions d'argent".

 
     4.  
Cri d'arme  : Rumigny et ensuite Gavre.

    5.  Généalogie succincte  des premiers seigneurs de la localité

          Le premier nom qui est cité dans une charte de 1065, du roi de France  Philippe, cite un Gautier 1er de Lens.8
   
         Ce Gautier est également cité en 1084 dans un acte de Baudouin II, comte de Hainaut
, au sujet d'une donation à l'abbaye de Saint-Denis en Brocqueroie
          (près de Mons ).

          En 1092, les deux fils de Gautier, soit : Gautier II et Hughes 1er scellent une charte de Gérard, évêque de Cambrai concernant le chapitre de Soignies. 
          Ils sont encore cités en 1096.9

          Hugues 1er succède à son frère Gautier II qui n'est plus cité dans un acte de 1103.  Hugues 1er est témoin lors de la rédaction de plusieurs actes en 1114,
          1126 et 1135.  


          Son fils Gautier III lui succède et scelle seul des actes en 1137 et 1142 concernant des serfs de l'abbaye de Saint-Ghislain.


          On cite également un Rudulphe et un Jean 1er de Lens
 en 1154 lors d'une donation de terres à Lombise.10

          Gautier IV succède à Gautier III, son père, de 1156 à 1188. Il est l'époux de Béatrice, fille d'Eustache, seigneur du Roeulx
dit Le Vieux. 
          Ils ont un  fils, Eustache 1er, et deux filles Ida et Marie. En 1172, Gautier IV et son fils Eustache 1er accompagnent le comte Baudouin de Hainaut

          pour aider son oncle, Henri de Namur
qui dut se réfugier à Metz pour échapper au duc du Limbourg.11

Eustache 1er de Lens épouse en 1177 Elisabeth de Merbes, sœur de Baudouin, seigneur de Fontaine -Valmont.12
I
l est cité dans des actes en 1191 et 1198.

Un Gautier IV ou V de Lens  (la filiation n'est pas bien établie) et Jean de Lens, seigneur de Rebaix, participent à la croisade de 1202.  Avant son départ ce Gautier est témoin d'une donation en faveur de l'abbaye de Cambron  et son nom reparaît en 1208 dans une charte. 

            En 1214, Gautier, probablement le cinquième du nom, est témoin à la signature du traité entre le roi de France
            Philippe-Auguste et la comtesse Jeanne de Hainaut.13  Sa sœur Béatrice de Lens  fonde l'abbaye d'Epinlieu  à Mons en 1216.

En 1217, Gautier V et son frère Hugues II, seigneur de Mobiu , accordent une aumône à perpétuité à l'abbaye d'Epinlieu .  Gautier V est cité dans de nombreux actes jusqu'en 1246.

En 1211, Jean de Lens  est témoin d'un accord entre le fils aîné du roi de France et le comte de Hainaut.  Il a comme successeur son frère Hugues II qui a épousé la fille de Regnier, seigneur de Trit (Trith).  Les enfants nés de ce couple sont :

-          Marie née en 1242

-          Eustache II

-          Simon 1er

-          Pierre 1er14

            C'est Eustache II qui succède à son père et devient seigneur de Lens de 1261 à 1282 et a assuré les fonctions de bailli de Hainaut. 
            Il s'agit d'un personnage très influent qui est cité dans de nombreux actes jusqu'en 1282.  

            Jean III de Lens  succède à Eustache II son père et en 1286 il asservit plusieurs de ses esclaves à l'abbaye de Saint-Ghislain . Il est également cité en
            1290 dans un acte de Jean d'Avesnes .  Il avait comme sceau "trois lions couronnés". 
            Jean III de Lens est l'époux de Alix Aulais de Sottenghien
. 
            Il décède en 1310 et son épouse la même année.  Le couple avait un monument funéraire dans l'abbaye de Cambron . 

            Ils n'ont pas de descendance.  C'est donc un parent, Gérard de Rassenghien  (Rassegen ) qui hérite des terres de Lens.

            Celui-ci épouse en premières noces Alix de Gavre et, en secondes noces Yolande d'Elsloo , veuve de Gérard de Gavre, dit de Hérimez , châtelain d'Ath .

En 1331, Gérard ou Gherars de Rassenghien , sire de Lens et de Liedekerke , renonce aux terres de Thelinghe de Warmonde en faveur du comte de Hainaut .

En 1335, il est témoin d'un déshéritement des terres de Baudour appartenant à Gérard de Jauche au profit du comte de Hainaut.15

            De son premier mariage, Gérard de Rassenghien  a eu une fille Jeanne qui épouse Arnould 1er de Gavre , fils de Gérard  et de sa seconde épouse
           Yolande d'Elsloo
.

            C'est donc Arnould 1er de Gavre
, dit de Hérimez ,  qui succède à son beau-père Gérard de Rassenghien  comme seigneur de Lens , de Liedekerke et
            d'Herchies
.

Il est cité dans des actes de 1333 et 1337.

Arnould 1er de Gavre  fait l'acquisition d'un fief à Gages  en 1361.

           Un Pierre de Lens , écuyer, est témoin à Rai-de-cœur, en 1381, lors de la cession faite par Jean de Châtillon à Jean d'Avesnes  des terres de Leuze et
           d'Escanaffles.
16

            Arnould ou Ernould II succède à son père et devient seigneur de Lens , Harchies , Rassenghien  et Liedekerke . 
            Il est témoin en 1391 lors de la signature de la charte concernant les lois lors d'un homicide dans le comté de Hainaut .
            Il est encore cité en 1410.  Arnould II de Gavre
 participe en 1395 à un tournoi en Frise .

Son épouse est Marguerite de Berghes  dite de Bautersem .

C'est Arnould II de Gavre de Hérimez  qui a complété ses armes par une bordure engrêlée de sable.  Le couple engendre plusieurs enfants :

-          Philippe

-          Henri

-          Cornélis

-          Arnould dit Aymart

         Philippe de Gavre succède à son père comme pair de Lens. Il épouse Catherine de Grunthuse .  Il est tué, avec son frère Henri, à la bataille d'Azincourt en
         1415.
 17

        Arnould dit Aymart de Gavre  devient seigneur de Lens  et d'Harchies  après la mort de son frère.  Il se déshérite en 1418 de la pairie de Lens au profit
        de son frère Cornélis ou Cornille ou Corneille de Gavre, seigneur de Liedekerke
, qui paye à Jean de Brabant  la somme de 800 écus de rance  pour
        l'acquisition de la pairie de Lens.18

       Cornélis de Lens est présent en 1419 à Mons lors de la prstation de serment de Jean de Brabant , le mari de la duchesse Jacqueline de Bavière.19 
        Il est également témoin lors du serment presté à Mons en 1427 par le duc de Gloucester
. Corneille de Gavre  est l'époux de Jeanne
        d'Ailly
, dame de Montgommery .  Il vend ses terres et seigneuries de Lens et d'Herchies en 1444 à Nicolas Rolin en se réservant la jouissance viagère.

       En 1461, Nicolas Rolin se déshérite de plusieurs fiefs en faveur de son fils Antoine Rolin, dont la seigeurie de Lens , et décède à Autun  en 1462.  Antoine
       de Rolin, né vers 1420, est pair de Lens
, seigneur Rai de Sur et d'Anthuine , ainsi que grand bailli de Hainaut de 1467 à 1497.
       Il est l'époux de Marie d'Ailly
.   

      Son fils Jean meurt avant lui et c'est un autre fils, Louis Rolin, qui hérite des seigneuries de Lens , Herchies , Jurbise, etc. Il épouse Gilette de Berlaymont,
      dame de Hierges
 (ou Bierges ?), Beauraing , Péruwelz , qui hérite de la terre de Lens en 1529 à la mort de son mari.  
      A son décès, en 1545, son cousin Charles de Berlaymont
 hérite de Lens20 

      Ces terres passent ensuite dans la maison d'Egmont lors du mariage de Louis d'Egmont avec Marie Marguerite de Berlaimont  en 1630 et aux Pignatelli en
      1711.

      Le dernier des Pignatelli est Casimir qui vend Lens à Jean-François de Sécus  en 1768.
______________________________________________________________________________________________

1. Chotin A.G. : Etude étymologique et archéologique de la Province de Hainaut – Tournai 1868 – pp 239-240 R
2. Vincent A. : Les noms de lieux de la Belgique – n° 87 – 1927 – pp 74 R
3. Comte de Saint-Genois : Armoiries et cris d'armes du comté de Hainaut R
4. De Raadt : Sceaux armoriés des Pays-Bas – 1901 – T. II, p. 336 R
5. L. Bouchy de Lesdain : Héraldique des provinces du Nord (France) R
6.  Baron de Reiffenberg : Monument I pour servir l'histoire de Hainaut R
7. Armorial de Gelre R
8. Gallia Christina – T.III – C 84 R
9. Duvivier : Recherches sur le Hainaut ancien – pp. 457-458 R
10.
De Reiffenberg : Monuments – T.VIII – P; 390 R
11. Album de Croÿ : T.VI à la rubrique village de Lens R
12. Annales du Cercle Archéologique de Mons – T.5 p. 195 R
13. Duvivier : La querelle des Avesnes et des Dampierre ) T.II, p. 20 R
14.
De Smet : Cartulaire de l'abbaye de Cambron – pp. 820, 155, 329 et 930 R
15. Saint-Genois (Comte de) : Monuments anciens pour servir à l'histoire du comté de Hainaut R
16. Devillers : Cartulaires du comté de Hainaut R
17. Delewarde : Histoire générale du Hainaut – T.5 p.383 R
18. Devillers : Cartulaires du comté de Hainaut R
19. Devillers : Cartulaires du comté de Hainaut R
20. De Smet : Cartulaire de l'abbaye de Cambron – pp 820, 155, 329 et 930 R

Retour sommaire
Retour page d'accueil