LE ROEULX

La pairie de Le Roeulx

1.       Situation géographique

            Ville située en province de Hainaut dans le triangle Mons-Soignies-La Louvière, sur la N 55, à environ 10 km au sud de Soignies.

2.         Etymologie- toponymie de la localité

            Probablement issue du latin Rhodus, c'est-à-dire "forêt charbonnière défrichée". Le Roeulx s'appelle de 1166 à 1188 Rues puis Ruz, de 1188 à 1191,
            Rueth, Ruels, Roelx, Reux et enfin Le Roeulx. 

3.         Armes des premiers seigneurs

                                            

"D'or à trois lions de gueules".

 (de la première maison des comtes de Hainaut de la branche de Chièvres-Ath)

 

 4.         Cri d'arme :  

            N'a pu être déterminé, nous supposons qu'ils criaient leur nom ou "Hainaut".

5.         Généalogie succincte  des premiers seigneurs de la localité

            Les premiers seigneurs connus et pairs du Roeulx
 appartiennent à la maison de Rumigny de la branche de Chièvres- Ath. 
            Il s'agit de Wauthier ou Gauthier, châtelain d'Ath, qui vivait à la fin du XIe siècle. Il épouse Adèle, fille d'Hilduin II, comte de Roucy
, qui ne lui  donne
            qu'une fille Béatrix. 


            Celle-ci épouse Arnould, deuxième fils de Baudouin II, comte de Hainaut
, décédé lors de la croisade en 1098 1. 
            Un fils, Eustache, naît de cette union.


            Eustache 1er du Roeulx
ou dou Rues, dit le Vieux (1142-1192), est l'époux de Marie, fille héréditaire de Jean de Morlanwelz qui est   pair de Hainaut .  

           Eustache 1er accompagne Baudouin V en 1172 lors de la bataille contre le duc de Limbourg2.
           La seigneurie du Roeulx
est souvent citée dans des actes en 1147, 1163, 1169, 1178, 1184 et 1188.

           Il accompagne également Baudouin V lors de la bataille contre le duc de Brabant  en 1182.    Eustache 1er assiste au témoignage de fidélité
            de Jacques d'Avesnes
 qui reconnaît les droits du comte de Hainaut à Mons et Valenciennes.
           En 1190, le seigneur du Roeulx
part en croisade et meurt en terre étrangère.  De son mariage avec Marie de Morlanwelz, il a deux fils et trois filles, dont
            Eustache le Jeune.

            Eustache II du Roeulx dit le Jeune (1168-1186) participe souvent aux guerres à côté de son père et scelle souvent des actes avec l'accord d'Eustache
            le Vieux. En 1172, il reçoit 10 marks d'argent annuel pour un hommage à Henri II d'Angleterre
.  Eustache II épouse Béatrice, fille de Rasse de Gavre,
           dont il a deux enfants : Eustache III du Roeulx et Béatrix du Roeulx. Eustache II meurt en 1186 avant son père et est enterré dans l'église du monastère de
            Saint-Feuillien
.

           Eustache III ou Wistaffe, dit Canivet (1190-1210) devient seigneur du Roeulx  et de Morlanwelz  lorsque son
           grand-père part pour la croisade en 1190.Wistaffe du Rues scelle la charte du Hainaut
 en 1200 3. Il est encore
           cité dans des chartes de 1197, 1198, 1199, 1210 et confirme, en 1202, la fondation de l'hôpital du Roeulx.4
           Son épouse est Béatrix, fille de Baudouin, châtelain de Tournai et Hildegarde de Wavrin qui lui donne : Eustache IV et une fille qui épouse Jacques de Condé, chevalier et sire de Bailleul  (Beloeil) et de Morialmé

           Eustache IV du Roeulx , dit l'Ampoulé (= 1221) est l'époux de Marie, fille et héritière de Gilles de Trith  (Trith St Léger - Nord de la France).
           Sept fils et deux filles sont issus de ce mariage. Il est cité dans de nombreux actes. Eustache IV accompagne Fernand de Portugal
 en 1214 lors de la
           bataille de Bouvines
, est fait prisonnier et enfermé avec Ferrand de Portugal, dans la tour du Louvre à Paris.  Il  est libéré en 1216.
           Ferrand de Portugal est l'époux de Jeanne de Constantinople
.                     

Eustache V du Roeulx  (1221-1283),  pair de la terre du Roeulx et de Trith, est cité dans de nombreux actes. En 1235, il est nommé arbitre par la comtesse Jeanne de Constantinoplepour régler le différend entre les chanoines de Cambrai et Gérard de Bussignies. Un Rigaus du Reux participe au tournoi de Compiègne en 1238 5. Eustache V fait hommage au comte de Namur  et est donc à son service en cas de conflit6. Eustache V épouse, en première noces, Philippine d'Antoing, fille de Michel, seigneur de Hornes, et, en secondes noces, Agnès, fille et héritière de Gilles de Trazegnies et d'Anne d'Enghien, héritière de la pairie de Silly  (1256).  Le couple a plusieurs enfants

            - Gilles du Roeulx dit Rigaux

            - Otton du Roeulx qui prend le nom et les armes de Trazegnies

            - Thierri du Roeulx, seigneur de Hussignies. 

            Gilles 1er du Roeulx, dit Rigaut (1284-1308) est déjà cité dans un acte en 1274/1275 7.  En 1280, il scelle les lettres de Jean d'Avesnes qui s'engage à
            respecter les franchises de la ville de Valenciennes.8 En 12
86, Rigaus de Rues est témoin d'un vidimus de Guillaume 1er d'Avesnes, oncle de Jean
            d'Avesnes, évêque de Cambrai de 1286 à 1296 indiquant que Jean d'Avesnes a donné à son frère, Florent de Hainaut
, la ville de Hal, les bois de
            Saisinne
et des Sars.9
            Du comte de Flandre en 1288, il reçoit un fief à Lille. Son épouse Isabeau, dame de Montroeuil, lui a donné six fils et une fille, dont Eustache VI.

Eustache VI du Roeulx  (1308-1337.  En 1309, Eustache VI assiste au siège de la Ville de Thuin. Isabeau, veuve de Gilles, Eustache et Fastré sont obligés de transférer au comte de Hainaut l'alleu de Morlanwelz qu'ils reprennent en hommage en 1332. En 1317, il est présent à la condamnation pécuniaire prononcée par Guillaume 1er d'Avesnes à l'encontre de Wautier d'Enghien10. Déshéritement de Huon, frère d'Eustache, seigneur de Ruet (Roeulx), des terres de Nicaise de la Kokeries au profit du comte de Hainaut, en 1322.11  Eustache meurt sans alliance à Louvain en 1337.Après la mort d'Eustache VI, la terre du Roeulx est incorporée au domaine des comtes de Hainaut jusqu'en 1433.

  En reconnaissance des services rendus par Antoine de Croÿ, baron de Renty, seigneur d'Aerschot et de
           Chièvres
,conseiller et chambellan de Philippe le Bon, duc de Bourgogne, celui-ci lui donne les terresdu Roeulx.
           Charles-Quint l'érigea en comté en 1530.  A la fin du XVIIe siècle, le dernier des Croÿ a comme titres : duc de Croÿ, 
           comte du Roeulx, prince du Saint-Empire, baron de Beauraing
, chevalier de la Toison d'Or, Grand d'Espagne et pair
           de Hainaut
.
______________________________________________________________________________________________

1. Aimeries (O. de) : Histoire du Hainaut - La Haye - 1938 R
2. Vanderkindere (Léon) : La Chronique de Gislebert de Mons R
3. Saint-Genois (comte Joseph de) : Monuments anciens pour servir l'histoire R
4. Devillers L. : Cartulaires et chartiers - Tome IV pp. 8-24 R
5. Aimeries (O. de) : Histoire du Hainaut - La Haye - 1938 R
6. De Marne : Histoire du comté de Namur - p. 331 R
7. Reiffenberg (de) : Tome 1 p.407 R
8. Vinchant : Annales du Hainaut - Tome VI - pp.44-46 R
9. Saint-Genois (comte Joseph de) : Monuments anciens pour servir l'histoire R
10. Matthieu E. : Histoire de la ville d'Enghien - p..67 R
11. Saint-Genois (comte Joseph de) : Monuments anciens pour servir l'histoire R

Retour sommaire
Retour page d'accueil