Havré


                      Aquarelle de A.L. Donfut

Etude héraldique des contrefiches du
château d'Havré


                                                   

Introduction

Les seigneurs d'Havré

Les premiers seigneurs d'Havré, qui étaient aussi châtelains héréditaires de Mons, sont mal connus.

En 1140, Baudouin IV l'Edificateur, comte de Hainaut, céda la terre d'Havré à Isaac, châtelain de Mons, un de ses conseillers. Ide, la petite fille d'Isaac, épousa Sohier d'Enghien.
A partir de ce moment, les familles principales qui se succédèrent vécurent au château d'Havré.

Les Enghien : de ± 1166 jusqu'à 1423
Les Harcourt : de 1423 jusqu'à 1439
Les Orléans : de 1439 jusqu'à 1518
Les Croÿ : de 1518 jusqu'à 1865

Etude des contrefiches (*)

La salle d'armes du château d'Havré fut aménagée par Charles-Alexandre de Croÿ à l'emplacement de la salle seigneuriale primitive dont il fit conserver le mur extérieur sur les douves (O. Berckmans : le château d'Havré).

Les contrefiches qui ornaient la grande salle d'armes du château d'Havré seraient au nombre de seize (seize emplacements visibles sous le plafond) et dateraient du début du XVIIe siècle (après l'incendie de la fin du XVIe siècle).

Ces aisseliers (*) rappellent les alliances des grandes familles d'Europe avec la maison des Croÿ.
Les huit contrefiches visibles au château d'Havré sont intitulées :

Dommartin
Foix
Neufchâtel
Bourbon
Ligne
Rennebourg
Wassenaere
La Marck

Les noms de familles dont les blasons ne figurent pas au château doivent normalement se trouver parmi les ancêtres de Charles-Alexandre - tableaux d'ascendances paternelles (Charles-Philippe de Croÿ) et maternelles (Diane de Dommartin) - dans ceux de son épouse Yolande de Ligne, et dans ceux des branches collatérales de Croÿ.

D'après la liste incomplète de Devilliers, il est permis d'ajouter les cinq noms suivants :

Lalaing
Châteaubriant
Sans Fin, Croÿ
Paléologue de Bissipal
Croÿ Solre

Il reste donc trois contrefiches aux noms de famille inconnus à déterminer probablement parmi les noms suivants :

Hallewijn
Albret
Ghistelles

Quelques mots sur le créateur de la salle d’armes

Charles-Alexandre (1581-1624), marquis d'Havré, chevalier de l'Ordre de la Toison d'or, grand d'Espagne, financier d'Espagne et des Pays-Bas, épouse en premières noces Yolande de Ligne (Je soutiendrai Croÿ, j'aiderai Ligne), et en secondes noces, Geneviève d'Urfé.
Il est l'auteur de :
1) Mémoires guerrières aux Pays-Bas de 1600 à 1606
2) Histoire de la Passion du Christ
3) Traité sur les fortifications

Sa fille Marie-Claire de Croÿ, unique héritière du marquisat d'Havré épouse :
1) Charles-Philippe de Renty (1627)
2) Philippe-François de Croÿ-Solre (1643)

Le marquisat d'Havré est érigé en duché par Philippe II en 1627. Elle apporte aussi la grandesse d'Espagne, le diplôme de prince d'Empire et le duché de Croÿ en France à ses époux lors de ses deux mariages.

Il existe au château d'Havré deux consoles porte trophées aux armes de Dommartin et de Neufchâtel qui sont les répliques des armes ornant les contrefiches portant les mêmes noms.

Remarque
Les noms des familles alliées à celle de Croÿ et dont les blasons ont ornés les contrefiches sont colorés dans les tableaux d’ascendance (voir pages suivantes).

(*) Contrefiche ou aisselier

Ces deux pièces constitutives d'une charpente sont deux pièces courtes dont la fonction est de rigidifier un assemblage en formant avec des pièces horizontales et verticales un triangle indéformable.
Distinguer entre ces deux pièces relève de "l'art de la charpente."
Nous considérerons ces deux noms comme synonymes quitte à heurter des spécialistes.

Créé en 2004

Retour page d'accueil