Harchiesbar

LA BARONNIE D'HARCHIES et LA SEIGNEURIE DU PREAU(X)

 1.         Situation géographique

Localité située dans le Hainaut , entre Bernissart et Ville -Pommeroeul , à environ 1 km de la sortie 27 de l'autoroute Mons -Tournai .

2.         Etymologie- toponymie de la localité

Harchies  aurait tiré son nom de "arca" qui signifie "pont romain" construit à cet endroit ou encore une borne délimitant une propriété.
D'après Max Servais, Harchies  serait dérivé de Hariciacum : villa de Harico.

3.         Armes des premiers seigneurs 

Les premiers seigneurs de la maison d'Audregnies-Strépy-Ville  portaient :"de gueules à cinq cotices d'or"

 

 


Jean de Harchies
 (1450) avait comme armes : "d'or à cinq cotices ou bâtons de gueules au canton dextre du même"

 

 

Les armes de la seigneurie de Préaux ou Préau étaient : « vairé d'or et de sable au croissant de gueules brochant"


En 1415, Jacques Mouton, seigneur d'Harchies, portait : "Ecartelé. Aux 1 et 4, de … à trois moutons de …; aux2 et 3, échiqueté d'or et de gueules de quatre tires et quatre points (équipolé)"

 4.         Cri d'armes : Estrepy

 5.         Généalogique succincte des premiers seigneurs de la localité

Baronnie d'Harchies

Les terres d'Harchies  font partie de la seigneurie de Lens  dès 1178.

Un Baudouin III de Strépy  est cité en 1182 ainsi qu'un Renaud de Strépy comme faisant partie de l'armée du comté de Hainaut .  Baudouin III († vers 1200) épouse Sibelle N. qui lui donne trois fils : Alard III, Nicolas 1er (Nicaise) et Watier II.

Alard III, sire d'Harchies , est mentionné en 1212, 1220 et 1234. Il est l'époux de Florence de Louvain , dame de Hougaerde . Ils ont au moins quatre fils: Gérard 1er, Guillaume, Jean et Arnould qui prennent le nom de sires d'Audregnies . 

Gérard 1er est sire de Harchies, de Ville, d'Estrepy, Audregnies, Callenelle, Gorrem, Momignies et Wittency. Il a une fille, Marie, qui devient l'épouse de Philippe de Hainaut, seigneur de Sebourg et du Fay. Philippe de Hainaut est le petit-fils de Baudouin IV, comte de Hainaut, dit "le Bâtisseur".

Il existe une lacune en ce qui concerne la généalogie des seigneurs d'Harchies  dans la deuxième moitié du XIIIe siècle. On cite cependant en 1254 un Baudouin d'Harchies, dit de Novion, tabellion de la cour de Cambrai , et sa femme N., fille de Gossuin de l'Escallon  et de Gheluide N. qui cèdent à l'église de Fontenelle , près de Valenciennes , les alleux qu'ils avaient à Harchies.

Un Arnould devient sire d'Harchies  dès 1314 et épouse Jeanne de La Hamaide , fille de Jean et de Marie de Cysoing .

Un Jean IV, sire d'Harchies  et de Vadimpeau , châtelain d'Ath , prévôt de la ville du Quesnoy  et grand bailli du Hainaut  de 1338 à 1348 et de 1351 à 1352. Jean de Harchies (Harcies) est cité dans un acte de Guillaume II, comte de Hainaut, en 1337. Il est encore cité en 1339, 1349 et 1353.

D'après Jean-Baptiste Dumont, un Charles de Harcies est "grand bailly de Hainaut  en 1347". Nous n'avons pu déterminer s'il s'agit d'une erreur de prénom ou s'il s'agit d'un autre personnage que Jean IV. Jean IV d'Harchies  épouse Marguerite de Sonnaing  qui lui donne deux fils : Jacques 1er et Gilles 1er.

Gilles 1er de Harchies  est seigneur de Bellignies .

Jacques 1er (Jake) de Harcies est présent le 23 juin 1427 lors de la prestation de serment à la ville de Mons  par le duc Philippe de Bourgogne  dit "le Bon".

N'ayant pas d'héritier, il vend la seigneurie de Harchies  à Jacques 1er Mouton  en 1410 ou en 1440. D'après un autre auteur, Jacques 1er Mouton adopte le titre de sire d'Harchies.

En 1444, Jacques 1er relève le château de Harchies  de ses ruines.

Le château de Harchies est à nouveau détruit en 1478 par les troupes françaises de Louis XI (° 1423 - † 1483).

Son fils, Jacques II Mouton  relève le fief d'Harchies  en 1532 et est l'époux de Marguerite de Winocq .

En 1500, un Gérard d'Harchies , chevalier, seigneur de Bellignies  et gouverneur de Beaumont , épouse la fille héritière de la seigneurie de Sars  et après le décès de son épouse se remarie avec Anne de Reffen .

Son fils Gérard devient seigneur de Sars  et épouse Antoinette de Hérinnes  en premières noces, et Marguerite Deprès  en secondes noces.

L'héritier de Gérard II de Sars  est Charles 1er de Harchies  qui épouse en 1550 Charlotte de Haynin , dame d'Amfroipet , et qui se déshérite en 1563 de sa terre de Sars au profit de son épouse.

Vers 1600, Charles II de Harchies  et sa femme Marie de Longueval  occupent le château de Sars -la-Bruyère. 

Les terres d'Harchies passent dans la maison des Mérode lors du mariage, à la fin du XVIe siècle, d'Ernest de Mérode, comte de Thiar, avec la dame héritière d'Harchies Marie-Marguerite.

Le château d'Harchies  est à nouveau détruit en 1675.

La Seigneurie de Préau

Le fief dit seigneurie de Préau(x) appartenait à une branche de la famille d'Enghien  à la fin du XIIIe siècle.

Arnould 1er d'Enghien cité en 1295 est seigneur de Préaux et de Blaton. Il épouse la fille de Gérard de Thiant.

Le fils d'Arnould 1er , deuxième du nom, est l'époux de Marguerite de Cantaing.

Leur fils Arnould III se marie avec Marie de Péruwelz . En 1323, il est fait prisonnier par Amauri de Melun  et le comte de Hainaut  négocie sa libération le 10 janvier 1324.

Le 23 mars de la même année, un Gérard d'Harchies  déclare avoir donné au comte de Hainaut  les terres de Blaton  et de Préaux  avec la ratification de Marguerite de Cantaing , veuve d'Arnould II d'Enghien .

En 1410, la seigneurie du Préaux  appartient à la sénéchale de Hainaut .

Préaux  entre dans la maison des Melun , princes d'Epinoy  en 1662.

Outre les seigneuries principales de Harchies et de Préaux , il existait sur ce territoire plusieurs fiefs. L'un nommé fief du Petit-Grandglise  était un fief ample consistant en rentes seigneuriales, qui relevait de la cour féodale de Hainaut  et appartenait, au XIXe siècle, aux comtes de Mérode  de Waroux .

Au XIXe siècle, la seigneurie du Préaux  est la propriété de la famille Flescher .
_____________________________________________________________________________________________________________________
Album de Croÿ - Comté de Hainaut - Tome III
Annales du cercle archéologique de Mons - T.16 - 1880, pp 659, 660, 661
Bouchy de Lesdain : héraldique des provinces du Nord - 1999 - n° 2364
Château - Chevaliers du comté de Hainaut - Ed. Crédit Communal
Devillers L. : cartulaires des comtes de Hainaut
Devillers L. : monuments - T.III
Dumont J.-B. : archiviste de Mons en 1791 dans "Nibilis Hannonial Commitatus descripto - Pays de
Haynault - 1572
Le Carpentier J. : histoire des Pays-Bas ou Histoire de Cambray et du Cambrésis - Leide 1664
Mouton C. : l'intermédiaire des généalogistes - n° 50, pp 105, 106
Servais Max : armorial des Provinces et Communes de Belgique, p 587
d' Outreman H. : Histoire de la ville et du comté de Valenciennes
de Reiffenberg (baron) : monuments pour l'histoire du comté de Hainaut
Comte de Saint-Genois : monuments anciens pour servir d'histoire du Hainaut

Retour sommaire
Retour page d'accueil